Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

FRANCE

Jean-François Copé va saisir la commission des recours de l'UMP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/11/2012

Souhaitant mettre un terme à la "situation kafkaïenne" qui prévaut à l'UMP, Jean-François Copé a décidé de saisir la commission nationale des recours. Une institution à laquelle son rival François Fillon dit ne pas avoir confiance.

Jean-François Copé a annoncé jeudi sa décision de saisir la commission nationale des recours de l'UMP du litige l'opposant à François Fillon, son rival pour la présidence du parti qui conteste les résultats du scrutin interne effectué dimanche.

"J'ai décidé de saisir moi-même dès aujourd'hui la commission nationale des recours", a déclaré le président proclamé, lors d'une conférence de presse au siège de l'UMP.

"Je propose que des représentants de chacun des candidats puissent assister en tant qu'observateurs à ses travaux" ainsi que l'ancien Premier ministre Alain Juppé, a-t-il dit.

"À l'issue de ces travaux, la commission publiera les résultats et prendra la décision de modifier ou non les résultats", a ajouté Jean-François Copé, soulignant sa volonté de "mettre un terme à cette situation kafkaïenne".

François Fillon a déclaré mercredi soir qu'il n'entendait pas saisir la commission des recours de l'UMP, émettant des doutes sur son impartialité. Il a annoncé son intention de saisir les tribunaux si Jean-François Copé persistait à refuser qu'Alain Juppé assume transitoirement la direction du mouvement.

Reuters

Première publication : 22/11/2012

  • FRANCE

    Entre rires et pleurs, la presse française se déchaîne contre l'UMP

    En savoir plus

  • FRANCE

    UMP : Fillon renonce à la présidence mais n'exclut pas de saisir la justice

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jean-François Copé officiellement élu à la présidence de l'UMP

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)