Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump accuse Google de rouler pour Hillary Clinton

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Soudan accusé d'attaques chimiques au Darfour

En savoir plus

POLITIQUE

Primaire de la droite : semaine maudite pour Nicolas Sarkozy

En savoir plus

POLITIQUE

Présidentielle américaine : avantage Hillary Clinton

En savoir plus

FOCUS

L’Afghanistan dans l’impasse politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Exposition "Hergé" : qui était le créateur de Tintin ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mondial de l'auto : place aux voitures électriques et autonomes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep : bombardements russes, coups de menton américains"

En savoir plus

FRANCE

Jean-François Copé va saisir la commission des recours de l'UMP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/11/2012

Souhaitant mettre un terme à la "situation kafkaïenne" qui prévaut à l'UMP, Jean-François Copé a décidé de saisir la commission nationale des recours. Une institution à laquelle son rival François Fillon dit ne pas avoir confiance.

Jean-François Copé a annoncé jeudi sa décision de saisir la commission nationale des recours de l'UMP du litige l'opposant à François Fillon, son rival pour la présidence du parti qui conteste les résultats du scrutin interne effectué dimanche.

"J'ai décidé de saisir moi-même dès aujourd'hui la commission nationale des recours", a déclaré le président proclamé, lors d'une conférence de presse au siège de l'UMP.

"Je propose que des représentants de chacun des candidats puissent assister en tant qu'observateurs à ses travaux" ainsi que l'ancien Premier ministre Alain Juppé, a-t-il dit.

"À l'issue de ces travaux, la commission publiera les résultats et prendra la décision de modifier ou non les résultats", a ajouté Jean-François Copé, soulignant sa volonté de "mettre un terme à cette situation kafkaïenne".

François Fillon a déclaré mercredi soir qu'il n'entendait pas saisir la commission des recours de l'UMP, émettant des doutes sur son impartialité. Il a annoncé son intention de saisir les tribunaux si Jean-François Copé persistait à refuser qu'Alain Juppé assume transitoirement la direction du mouvement.

Reuters

Première publication : 22/11/2012

  • FRANCE

    Entre rires et pleurs, la presse française se déchaîne contre l'UMP

    En savoir plus

  • FRANCE

    UMP : Fillon renonce à la présidence mais n'exclut pas de saisir la justice

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jean-François Copé officiellement élu à la présidence de l'UMP

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)