Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

L’Afghanistan dans l’impasse politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Exposition "Hergé" : qui était le créateur de Tintin ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mondial de l'auto : place aux voitures électriques et autonomes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep : bombardements russes, coups de menton américains"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La réconciliation est une œuvre de persévérance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le projet de nouvelle Constitution adopté en Conseil des ministres

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Guerre et paix" : l'épitaphe de la Toile pour Shimon Peres

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 2)

En savoir plus

FRANCE

Jean-François Copé va saisir la commission des recours de l'UMP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/11/2012

Souhaitant mettre un terme à la "situation kafkaïenne" qui prévaut à l'UMP, Jean-François Copé a décidé de saisir la commission nationale des recours. Une institution à laquelle son rival François Fillon dit ne pas avoir confiance.

Jean-François Copé a annoncé jeudi sa décision de saisir la commission nationale des recours de l'UMP du litige l'opposant à François Fillon, son rival pour la présidence du parti qui conteste les résultats du scrutin interne effectué dimanche.

"J'ai décidé de saisir moi-même dès aujourd'hui la commission nationale des recours", a déclaré le président proclamé, lors d'une conférence de presse au siège de l'UMP.

"Je propose que des représentants de chacun des candidats puissent assister en tant qu'observateurs à ses travaux" ainsi que l'ancien Premier ministre Alain Juppé, a-t-il dit.

"À l'issue de ces travaux, la commission publiera les résultats et prendra la décision de modifier ou non les résultats", a ajouté Jean-François Copé, soulignant sa volonté de "mettre un terme à cette situation kafkaïenne".

François Fillon a déclaré mercredi soir qu'il n'entendait pas saisir la commission des recours de l'UMP, émettant des doutes sur son impartialité. Il a annoncé son intention de saisir les tribunaux si Jean-François Copé persistait à refuser qu'Alain Juppé assume transitoirement la direction du mouvement.

Reuters

Première publication : 22/11/2012

  • FRANCE

    Entre rires et pleurs, la presse française se déchaîne contre l'UMP

    En savoir plus

  • FRANCE

    UMP : Fillon renonce à la présidence mais n'exclut pas de saisir la justice

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jean-François Copé officiellement élu à la présidence de l'UMP

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)