Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Afrique

Mohamed Morsi limoge le procureur général d'Égypte

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/11/2012

Le président égyptien a limogé le procureur général, Abdel Mahmoud, qu'il avait déjà tenté de renvoyer le mois dernier. Il a également ordonné la tenue d'un nouveau procès pour les responsables de la mort des manifestants durant la révolution.

Mohamed Morsi a limogé jeudi 22 novembre le procureur général d’Égypte et ordonné la tenue d’un procès en appel d’une vingtaine de fonctionnaires de l’ancien régime impliqués dans la mort de manifestants lors de la "révolution du Nil", en 2011. Leur acquittement en première instance avait soulevé un tollé le mois dernier.

Pour Mohamed El-Baradei, l'une des principales figures de l'opposition et Prix Nobel, le président égyptien élargit ainsi ses pouvoirs et se place au-dessus de la justice. "Aujourd'hui Morsi a usurpé tous les pouvoirs et s'est proclamé nouveau pharaon d'Egypte. Un énorme coup porté à la révolution qui pourrait avoir d'épouvantables conséquences", a-t-il dénoncé sur Twitter.

Pour toute réponse, le porte-parole de la présidence, Yasser Ali, a annoncé que ces décisions visaient à "nettoyer les institutions" et "détruire les infrastructures de l'ancien régime".

Le procureur Abdel Maguid Mahmoud, accusé d’avoir minimisé les charges lors de ce procès, s’était opposé en octobre à sa mutation comme ambassadeur auprès du Vatican, après sept ans en poste. Le magistrat avait dénoncé cette première tentative du président égyptien visant à l’écarter de ses fonctions. Au mois d’octobre, il avait d’ailleurs déclaré que "selon la loi, un membre du corps judiciaire ne peut pas être démis par le pouvoir exécutif".

Il a finalement été relevé de ses fonctions jeudi et remplacé par Talat Abdallah, a précisé le porte-parole de Mohamed Morsi.

Le président, issu de la mouvance islamiste des Frères musulmans, a parallèlement ordonné un procès en appel pour les responsables du régime Moubarak poursuivis pour avoir ordonné une charge de dromadaires contre les révolutionnaires de la place Tahrir, le 2 février 2011. Dans le même temps, Morsi a également publié un décret empêchant la dissolution de l’Assemblée constituante.

FRANCE 24 avec dépêches

 

Première publication : 22/11/2012

  • ÉGYPTE

    Place Tahrir, des milliers d'islamistes réclament l'application de la charia

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Égypte : Morsi accepte que le procureur général conserve son poste

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Une centaine de blessés dans des affrontements entre pro et anti-Morsi au Caire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)