Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Inquiétudes sur le projet de loi antiterroriste

En savoir plus

POLITIQUE

Gouvernement Philippe II : derrière la technique, la politique

En savoir plus

FOCUS

Soudan du Sud : la guerre civile vue de l'intérieur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Puy du Fou, 40 ans de voyage dans le temps

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou out : pas de quartiers"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Gloire et décadence de Travis Kalanick, patron d'Uber

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Démission forcée du PDG d'Uber : quelles conséquences pour le groupe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fête de la musique : coupé-décalé en plein Paris

En savoir plus

Asie - pacifique

Islamabad coupe les réseaux mobiles pour éviter des attentats anti-chiites

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/11/2012

Les services de téléphonie mobile sont suspendus ce week-end afin d’empêcher des attaques contre les processions chiites de Mouharram. Plusieurs attentats à la bombe perpétrés à distance via des portables se sont produits ces dernières semaines.

Le Pakistan va suspendre le réseau téléphonique mobile dans de nombreuses villes du pays ce week-end à l’occasion des célébrations chiites de Mouharram après une série d’attentats à la bombe perpétrés à distance via des téléphones portables.

Au moins 13 personnes ont été tuées cette semaine lors des processions du Mouharram, le premier mois du calendrier musulman qui commémore la mort du petit-fils du prophète Mahomet et des membres de sa famille lors de la bataille de Kerbala.

"Toutes les explosions qui se sont produites ces 15 derniers jours ont été déclenchées par téléphone portable", a déclaré le ministre de l’Intérieur Rehman Malik à la presse vendredi.

Selon des informations recueillies par les services de renseignement, des militants sunnites planifient de nouvelles attaques dans les jours qui viennent à Islamabad, Karachi et Quetta. Les services de téléphonie mobile seront suspendus pendant plusieurs heures dans ces trois villes et une douzaine d’autres ce week-end.

A Karachi, plus de 5.000 policiers seront également mobilisés dans les rues de la ville.

REUTERS

Première publication : 23/11/2012

  • PAKISTAN

    Rimsha, la jeune chrétienne accusée de blasphème, a été blanchie

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Le président pakistanais désigne un nouveau Premier ministre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)