Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Brésil : à la conquête de l'électorat populaire

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le duo Pouyanné-Desmaret aux manettes de Total

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'EI : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak, mais à quel prix ?

En savoir plus

DÉBAT

Migrants illégaux : l'impasse à Calais, dans le nord de la France

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile mexicaine réclame la démission du président

En savoir plus

FOCUS

Mines d'uranium en Inde : les populations sacrifiées de Jadugoda

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Nouveaux jardins d'idées

En savoir plus

Asie - pacifique

Islamabad coupe les réseaux mobiles pour éviter des attentats anti-chiites

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/11/2012

Les services de téléphonie mobile sont suspendus ce week-end afin d’empêcher des attaques contre les processions chiites de Mouharram. Plusieurs attentats à la bombe perpétrés à distance via des portables se sont produits ces dernières semaines.

Le Pakistan va suspendre le réseau téléphonique mobile dans de nombreuses villes du pays ce week-end à l’occasion des célébrations chiites de Mouharram après une série d’attentats à la bombe perpétrés à distance via des téléphones portables.

Au moins 13 personnes ont été tuées cette semaine lors des processions du Mouharram, le premier mois du calendrier musulman qui commémore la mort du petit-fils du prophète Mahomet et des membres de sa famille lors de la bataille de Kerbala.

"Toutes les explosions qui se sont produites ces 15 derniers jours ont été déclenchées par téléphone portable", a déclaré le ministre de l’Intérieur Rehman Malik à la presse vendredi.

Selon des informations recueillies par les services de renseignement, des militants sunnites planifient de nouvelles attaques dans les jours qui viennent à Islamabad, Karachi et Quetta. Les services de téléphonie mobile seront suspendus pendant plusieurs heures dans ces trois villes et une douzaine d’autres ce week-end.

A Karachi, plus de 5.000 policiers seront également mobilisés dans les rues de la ville.

REUTERS

Première publication : 23/11/2012

  • PAKISTAN

    Rimsha, la jeune chrétienne accusée de blasphème, a été blanchie

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Le président pakistanais désigne un nouveau Premier ministre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)