Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen et Emmanuel Macron ou le bras de fer de la communication politique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Marcus Miller sur la scène du festival de jazz de St Louis

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine le Pen et Emmanuel Macron face aux salariés de Whirlpool

En savoir plus

FOCUS

Tchétchénie : des homosexuels persécutés se confient

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Django", "Aurore", "Après la tempête" : les sorties ciné de la semaine

En savoir plus

FACE À FACE

Présidentielle 2017 : deux France en duel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, le président du renoncement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump déclare une guerre commerciale au Canada

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Marine Le Pen, comme si de rien n'était"

En savoir plus

Moyen-orient

Un Palestinien tué en bordure de Gaza, le Hamas dénonce une violation de la trêve

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/11/2012

Le Hamas a dénoncé une violation des termes de la trêve après la mort d’un Palestinien sous les balles de l’armée israélienne dans le sud de la bande de Gaza. Ce regain de tension survient 48 heures après le cessez-le-feu avec Israël.

Un Palestinien a été tué vendredi en bordure de la bande de Gaza et plusieurs autres blessés par des tirs israéliens provenant de l’autre côté de la frontière, a-t-on appris de source médicale.

Cet incident survient moins de deux jours après l’entrée en vigueur, mercredi soir, d’un cessez-le-feu entre le Hamas et Israël.

Un porte-parole du Hamas a accusé Israël d’avoir violé la trêve. Côté israélien, l’armée a déclaré que des vérifications étaient en cours.

En déplacement à Rome, le ministre palestinien des Affaires étrangères Riad Malki a estimé qu’il s’agissait d’une « violation claire de l’accord » et que cet incident ne devait pas se répéter.

Selon une porte-parole militaire israélienne, des dizaines de Palestiniens se trouvaient vendredi matin « près de la barrière, côté Gaza ». « Ils lancent des pierres alors qu’ils tentent d’ouvrir une brèche dans la barrière », ajoute Avital Leibovich sur son compte Twitter.

De source médicale palestinienne, on précise que les coups de feu ont éclaté alors que Palestiniens s’approchaient du mur de sécurité qui court le long de la frontière de Gaza, une zone déclarée interdite par les autorités israéliennes.

Anouar Qdeih, qui était âgé de 23 ans, a été touché à la tête. Un de ses proches a déclaré à Reuters qu’il avait tenté de hisser un drapeau du Hamas sur la barrière de sécurité. Un soldat israélien a tiré en l’air à trois reprises avant que le jeune Palestinien ne soit touché à la tête.

Le cessez-le-feu obtenu sous médiation égyptienne a mis un terme aux huit jours de l’opération « Pilier de défense » de l’armée israélienne contre des tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza.

Les bombardements ont fait 163 morts côté palestinien, six côté israélien.

L’accord ne précise pas dans le détail la question de la zone interdite le long du mur de sécurité, où sept autres Palestiniens ont été blessés depuis le début de la trêve, selon des médecins. Six ont été touchés vendredi, le septième a été blessé jeudi lorsque, selon l’armée israélienne, un groupe de 200 « émeutiers » palestiniens s'est approché de la zone-frontière.

              
(REUTERS)

 

Première publication : 23/11/2012

  • PROCHE-ORIENT

    Arrestation des auteurs présumés de l'attentat contre le bus de Tel-Aviv

    En savoir plus

  • ÉDITORIAL

    Gaza : premières leçons d’une guerre

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    L'arsenal iranien du Hamas, un casse-tête pour Israël

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)