Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Etranger résident" : Marin Karmitz dévoile sa collection de photographies

En savoir plus

Afrique

Les dirigeants de l'Afrique des Grands Lacs somment le M23 d'évacuer Goma

© AFP

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 24/11/2012

Réunis à Kampala, les dirigeants de plusieurs pays de l'Afrique des Grands Lacs ont demandé aux rebelles congolais du M23 de cesser les hostilités et d'évacuer Goma "d'ici à 48 heures".

Face à l’avancée éclair des rebelles du M23 dans le nord-est du Congo, la diplomatie africaine se met lentement en branle. Réunis à Kampala en Ouganda ce samedi, les dirigeants des États de l’Afrique des Grands Lacs ont sommé les insurgés congolais d’évacuer la ville de Goma, dans la province du Kivu, "d'ici à 48 heures".

Dans leur déclaration finale, les dirigeants ont aussi déclaré que le Mouvement du 23-Mars (M23) devait arrêter de "déclarer qu'il faut renverser le gouvernement élu" en RDC. En échange, le gouvernement de RDC serait prêt à "écouter, évaluer et satisfaire les revendications légitimes" des rebelles, ont-ils indiqué.

Le président congolais, Joseph Kabila, participait à ce sommet présidé par le chef de l'État ougandais Yoweri Museveni. Leur homologue rwandais, Paul Kagamé, n'avait pas fait le déplacement dans la capitale ougandaise mais était représenté par sa ministre des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo.

Cette initiative diplomatique intervient au lendemain d’une nouvelle avancée des rebelles congolais en direction du sud, le long du lac Kivu. Les insurgés du M23, soupçonnés par les experts des Nations unies d’être soutenus par le Rwanda voisin, ont affirmé que l'armée congolaise s'était repliée à Minova après avoir fui Goma, en début de semaine.

La prise de Minova ferait sauter un verrou supplémentaire vers Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu, à une centaine de km au sud de Goma.

FRANCE24 avec dépêches
 

Première publication : 24/11/2012

  • RD CONGO

    Les rebelles du M23 avancent vers Bukavu

    En savoir plus

  • REPORTAGE - RD CONGO

    Nord-Kivu : dans le camp de Mugunga, les réfugiés attendent l'aide humanitaire

    En savoir plus

  • RD CONGO

    L'armée reprend la ville de Sake, le M23 exige un dialogue avec le président Kabila

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)