Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Hollande face au FN"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls veut son "Islam de France"

En savoir plus

DÉBAT

"Islam de France" : comment réformer ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

Sports

Le Français Vincent Riou contraint à l'abandon après une collision

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/11/2012

Grand favori du Vendée Globe 2012-2013, Vincent Riou a heurté une bouée métallique au large des côtes brésiliennes, samedi. Il ne reste désormais plus que 13 skippers en course.

Le Français Vincent Riou, l'un des grands favoris du Vendée Globe 2012-2013, a décidé d'abandonner suite à l'avarie causée samedi à son bateau (PRB) lors d'une collision avec une bouée métallique au large des côtes brésiliennes, a annoncé dimanche son équipe.

Riou, vainqueur de l'édition 2004-2005 de la course autour du monde en solitaire et sans escale, est le 7e concurrent à abandonner. Il occupait la 4e place lors de la collision.

Il ne reste plus désormais que 13 skippers en course.

PRB, un plan VPLP-Verdier, a été endommagé à deux endroits lors de la collision: une déchirure de 1,30 m à 4-5 mètres de l'étrave, sur le flanc tribord (droit), et un tirant d'outrigger (câble relié aux haubans et servant à tenir le mât).

Riou estimait être en mesure de réparer la coque de son bateau mais n'a en revanche pu trouver de solution pour le tirant d'outrigger, a indiqué son équipe dans un communiqué. "Aller dans les mers du sud dans de telles conditions est inenvisageable" et le skipper de PRB a décidé d'abandonner, la mort dans l'âme.

"C'était une décision très dure à prendre mais c'est la plus raisonnable, a déclaré Riou, 40 ans. Je m'étais fixé cet objectif de Vendée Globe depuis plusieurs années. J'y ai mis énormément d'énergie. Je suis profondément déçu mais je le suis aussi et surtout pour mes partenaires".

"Même si je n'y suis pour rien dans cette collision et les dégâts que cela a entraîné, je ne peux m'empêcher de culpabiliser, a-t-il ajouté. Je me sentais vraiment bien dans la course. Ces bateaux ont un potentiel impressionnant et je sais que la course dans le sud va cette année prendre une autre tournure. La barre sera très haute et j'aurais bien aimé être de la partie. Ce jeu-là, j'avais vraiment envie d'y participer!"

AFP

Première publication : 25/11/2012

  • VOILE

    Vendée Globe : Armel Le Cléac’h conserve son avance au large des côtes brésiliennes

    En savoir plus

  • VOILE

    Sixième abandon dans le Vendée Globe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)