Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Scrutin local au Royaume-Uni : Londres, l'exception travailliste

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Course à la Maison Blanche : l'imbattable Donald Trump ?

En savoir plus

TECH 24

Revenu universel : le nouveau cheval de bataille de la Silicon Valley

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Les confidences d’un artisan pipier de Paris

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Richard Berry

En savoir plus

FOCUS

Philippines : l'incroyable retour du clan Marcos, symbole des années noires de la dictature

En savoir plus

#ActuElles

Les femmes dans l’entreprise : Isabelle Kocher, première directrice générale du CAC40

En savoir plus

REPORTERS

Proche-Orient : "L'intifada des couteaux", le malaise d’une génération

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Kevin Costner, de retour dans "Criminal"

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 26/11/2012

"Un Moubarak islamiste"

Presse internationale, Lundi 26 novembre. Au menu de la presse internationale ce matin, les affrontements entre pro et anti Morsi en Egypte, l’absence d’avancée dans les discussions entre les rebelles du M23 et Joseph Kabila, les élections en Catalogne, et les visites de santé prénuptiales en Chine.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec ces manifestations en Egypte, où partisans et opposants au président égyptien Mohamed Morsi se sont affrontés hier.
 
Ces affrontements ont fait un mort, le premier mort depuis que le président égyptien s’est doté de pouvoirs élargis, il y a 4 jours. Mohamed Morsi a tenté d’apaiser les esprits en assurant que les pouvoirs élargis qu'il s'est attribués étaient «temporaires». Mais ses détracteurs ne décolèrent pas. Une colère qui s’étale à la Une du journal Al Masry Al Youm, avec la photo d’un rassemblement de juges et de journalistes en grève pour protester contre le décret par lequel le président, qui détient déjà les pouvoirs exécutif et législatif, a interdit au pouvoir judiciaire d'examiner des recours contre ses décisions, et ce jusqu'à la mise en place d'une Constitution.
 
La décision de Mohamed Morsi inquiète au-delà des frontières, et notamment The Wall Street Journal, qui parle d’un «coup d’état islamiste». Le journal évoque la façon dont le président égyptien est en train de mettre l’Administration Obama en porte-à faux après que celle-ci a vanté sa médiation et son rôle dans la mise en œuvre d’un cessez-le-feu à Gaza. «Mohamed Morsi est apparu à cette occasion comme un homme d’Etat modéré, mais aujourd’hui, l’homme des Frères musulmans revendique plus de pouvoir que n’en avait Moubarak lui-même», écrit le journal, en demandant à Barack Obama de condamner sa dérive, avant que le Frères musulman ne se transforme en Moubarak islamiste.
 
 
On passe maintenant en République démocratique du Congo, où les négociations piétinent toujours entre le gouvernement de Joseph Kabila et les rebelles du M23 qui ont pris la ville de Goma. Le président congolais répète que les rebelles doivent quitter Goma avant toute négociation, tandis que la rébellion exige, elle, d'entamer d'abord des discussions directes avec le président. Pendant ce temps, rappelle The International Herald Tribune, la situation humanitaire sur le terrain continue de s’aggraver, et les exactions commises contre les populations civiles aussi. Le journal parle d’une «descente aux enfers» de Goma, en se demandant à quoi ont finalement servi les milliards de dollars consacrés au maintien de la paix en RDC.
 
Interrogé par le journal Le Figaro, le «pasteur» Jean-Marie Runiga, qui préside le M23 depuis sa création parle d’ «un vrai problème de gouvernance et de lutte contre la corruption» en RDC, tout en réfutant les propos de Kinshasa, qui accuse le M23 de chercher avant tout à profiter et à piller les richesses du pays. Jean-Marie Runiga qui revient également sur le rôle du Rwanda dans ce conflit: «On nous accuse partout de n’être qu’une émanation du Rwanda, mais c’est oublier toutes nos revendications. La seule aide que nous apporte Kigali, c’est qu’elle nous laisse exister, elle ne met pas fin à notre mouvement».
 
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

06/05/2016 Revue de presse française

François Hollande "compte sur sa bonne étoile" pour 2017

Au menu de cette revue de presse française, la France est toujours en quête d'une stratégie de déradicalisation face aux 13 000 islamistes radicaux identifiés sur le territoire....

En savoir plus

06/05/2016 Revue de presse internationale

Corée du Nord : tragédies en cascade en marge du congrès du Parti des travailleurs

Au menu de cette revue de presse internationale, la grand-messe du congrès du Parti des travailleurs de Corée du Nord. Un évènement inédit depuis 36 ans qui doit glorifier le...

En savoir plus

05/05/2016 Revue de presse française

"Visas : l'Europe cède aux exigences de la Turquie"

Au menu de cette revue de presse, l'appel de la Commission européenne en faveur d’une exemption de visas pour les citoyens turcs qui souhaitent venir dans l'espace Schengen, le...

En savoir plus

05/05/2016 Revue de presse internationale

Sauve qui Trump !

Au menu de cette revue de presse internationale, le triomphe de Donald Trump aux Etats-Unis, sur les "ruines du camp républicain", et la bataille inédite pour la mairie de...

En savoir plus

04/05/2016 Revue de presse internationale

"Amicalement vôtre"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 4 mai, l’abandon par le républicain Ted Cruz de la course à la présidentielle, qui laisse le champ libre à Donald Trump...

En savoir plus