Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

FRANCE

Copé confirmé président de l'UMP, Fillon dénonce à nouveau un "coup de force"

© FRANCE 24

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/11/2012

Alors que la Commission des recours de l'UMP a déclaré Jean-François Copé vainqueur des élections pour la présidence du parti, François Fillon conteste les résultats. Nicolas Sarkozy estime, pour sa part, qu'il serait préférable de revoter.

Retour sur les derniers éléments de la crise qui ont agité l'UMP dans la journée de lundi.

  • 21h : Nicolas Sarkozy estime préférable de revoter. L'ancien président déconseille en outre à Fillon de saisir la justice (sources concordantes à l'AFP).
  • 18h : François Fillon dénonce "un coup de force" de Copé et récuse à nouveau les résultats. Le camp Fillon se réunira mardi pour décider de la suite.
     
  • 17h : La Commission des recours de l'UMP a déclaré Jean-François Copé vainqueur des élections pour la présidence du parti. Il totalise 952 voix d'avance sur son rival François Fillon.
  • 16h : L'UMP va demander lundi soir en référé à la justice de retarder la saisie à titre conservatoire des données électorales du scrutin, réclamée par François Fillon, a annoncé Me Jean-Pierre Versini-Campinchi à l'AFP.  Une telle saisie "paralyserait l'activité du parti", a précisé l'avocat. Cette demande devrait être examinée vers 17H00, a-t-il ajouté.
  • 13h : La commission de recours, chargée d'examiner les irrégularités de l'élection à la présidence de l'UMP, va proclamer le nom du vainqueur lundi après-midi, annonce l'entourage de Jean-François Copé.
     
  • 12h25 : Dominique Dord, proche de François Fillon, a annoncé sa démission du poste de trésorier de l'UMP, "ne pouvant plus supporter l'ambiance au sein de la direction du parti". Il dénonce une utilisation "abusive" des moyens de l'UMP par le camp de Copé.
     
  • 11h30 : Jean-François Copé a téléphoné à Nicolas Sarkozy en fin de matinée, soit avant le déjeuner prévu entre l'ancien chef de l'État et François Fillon. Ils ont eu "une longue et chaleureuse conversation téléphonique", a fait savoir l'entourage du député-maire de Meaux.

    Nicolas Sarkozy doit déjeuner avec François Fillon ce lundi. Un rendez-vous prévu "depuis plusieurs jours", selon l'entourage de l'ancien Premier ministre, donc avant l'échec de la médiation d'Alain Juppé pour tenter d'apaiser le climat à l'UMP.
     
  • 10h30 : François Fillon a demandé la "saisie à titre conservatoire" des données électorales (listes d'émargement, procès verbaux, procurations...) du scrutin controversé du 18 novembre pour la présidence de l'UMP, et des huissiers ont été mandatés à cette fin au siège du parti, annonce lundi son équipe dans un communiqué.

    "J'étais là pour mettre sous scellés le matériel électoral" (l'huissier mandaté par Fillon)


     
  • 10h20 : Jean-François Copé juge qu'"on ne doit pas instrumentaliser Nicolas Sarkozy". 
     
  • 9h15 : La Commission des recours de l'UMP, chargée d'examiner les irrégularités de l'élection à la présidence du parti, a repris ses travaux. 
     
  • 8h47 : Jean-François Copé rejette la proposition d'un nouveau vote. Un peu plus tôt dans la matinée, Nathalie Kosciusko-Morizet a lancé une pétition sur Internet pour demander que les miltants de l'UMP revotent.

    "J'appelle à revoter" (Nathalie Kosciusko-Morizet)

     
  • 8h06  : Interrogé sur RTL, Alain Juppé désigne Nicolas Sarkozy comme "le seul aujourd'hui à avoir l'autorité suffisante pour proposer éventuellement une sortie". Avant d'ajouter : "C'est à lui de jouer".

    "Sarkozy est le seul à avoir l'autorité suffisante pour proposer une sortie" (Alain Juppé)





     

 

Première publication : 26/11/2012

  • FRANCE

    Avec la Droite forte et sa jeune garde sarkozyste, l'UMP opte pour une ligne dure

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)