Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Stéphane Rozès : "Le texte sur la réforme constitutionnelle est assez alambiqué pour recueillir l’adhésion de tous"

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Louis Bourlanges : "Le but de François Hollande est de déshabiller la gauche de la gauche"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Homeland, Irak année zéro" : retour à Bagdad

En savoir plus

FOCUS

Irlande : la renaissance du "Tigre celtique"

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Remaniement : à la recherche de l’équilibre politique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Ahani : "Nous sommes optimistes pour une ouverture, tout en respectant nos principes islamiques"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

La culture à l’épreuve de l’hyper-modernité

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Présidentielle américaine : la percée des outsiders

En savoir plus

LE DÉBAT

Révision constitutionnelle en France : pari gagné pour le gouvernement ? (partie 2)

En savoir plus

Moyen-orient

Un avion de l'armée syrienne bombarde un village près de la frontière turque

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/11/2012

L'aviation syrienne a bombardé une position rebelle dans le nord-ouest du pays, près de la frontière turque, ce lundi. Elle a raté sa cible, a constaté un journaliste de l'AFP. L'attaque visait une école qui abritait un commandement insurgé.

Un chasseur-bombardier syrien a largué trois bombes lundi à proximité d'un centre de commandement rebelle dans le nord-ouest du pays, près de la frontière turque, sans l'atteindre ni faire des victimes, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

Le bombardement contre la localité d'Atmé a eu lieu vers 10H00 (08H00 GMT). Il visait une école qui abrite un commandement militaire rebelle ainsi que la brigade des "Aigles de Damas".

Le journaliste a pu voir six points d'impact sur trois maisons, un jardin et une route. Certains témoins ont affirmé qu'il s'agissait de trois bombes et d'autres de roquettes.

Cette localité, à deux km de la frontière, abrite en temps normal 7.000 habitants mais en raison de la guerre, de nombreux réfugiés se sont installés dans les oliveraies voisines et dans un camp à Qah, à proximité. Aucune bombe ne les a visés, a constaté le journaliste de l'AFP.

Cette région est un centre névralgique de la rébellion et le village et ses environs abritent de nombreuses unités rebelles.

AFP

Première publication : 26/11/2012

  • SYRIE

    Damas et ses alliés condamnent un éventuel déploiement de missiles Patriot en Turquie

    En savoir plus

  • SYRIE

    À l'Est, les rebelles syriens s'emparent de la stratégique ville de Mayadine

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le sud de Damas bombardé, violents combats dans plusieurs régions de Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)