Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls en quête de confiance face aux députés

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco, amoindri, retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Les musulmans de France lancent un appel unitaire contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

Economie

BP "temporairement" exclu des contrats publics avec le gouvernement américain

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/11/2012

Le pétrolier britannique BP ne pourra plus bénéficier de contrats publics américains jusqu'à ce qu'il "apporte les preuves du respect des normes fédérales", a annoncé, jeudi, l'agence américaine de protection de l'environnement.

Conséquence, encore et toujours, de la marée noire d'avril 2010 dans le Golfe du Mexique : BP a été temporairement exclu, mercredi 28 novembre, de tout nouveau contrat avec le gouvernement aux États-Unis.

L'agence américaine pour la protection de l'environnement (EPA) a justifié sa décision en raison "du manque d'intégrité professionnelle de BP, démontré par la conduite de l'entreprise lors de l'explosion de Deepwater Horizon, la marée noire, et sa réponse".

Cette suspension des - juteux - contrats publics sera maintenue "jusqu'à ce que l'entreprise puisse fournir suffisamment de preuves à l'EPA qu'elle respecte les normes fédérales", ajoute l'agence.

Il y a deux semaines, le géant pétrolier britannique a accepté de plaider "coupable" pour la marée noire et de payer plus de 4,5 milliards de dollars d'amende, dans le cadre d'un accord avec les autorités américaines.

BP exploitait la plateforme pétrolière Deepwater Horizon, située à 80 kilomètres au large de La Nouvelle-Orléans en Louisiane dans le sud des États-Unis, et dont l'explosion, le 20 avril 2010, avait tué onze personnes et répandu des centaines de millions de litres de brut dans le golfe du Mexique.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 28/11/2012

  • MARÉE NOIRE

    BP accepte de payer la plus grosse amende de l'histoire des États-Unis

    En savoir plus

  • MARÉE NOIRE

    Les États-Unis accusent BP de "négligence manifeste" dans le golfe du Mexique en 2010

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Accord à l'amiable entre BP et les victimes de la marée noire du golfe du Mexique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)