Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel avenir pour la SNCM?

En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

Economie

Un aciériste prêt à reprendre le site ArcelorMittal

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2012

Selon le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, le gouvernement a trouvé un repreneur pour le site ArcelorMittal de Florange, prêt à y investir près de 400 millions d'euros, à condition que le sidérurgiste accepte de le céder.

Un repreneur éventuel de l'intégralité de Florange est prêt à investir "près de 400 millions d'euros" sur le site sidérurgique qu'ArcelorMittal souhaite en partie fermer, a déclaré mercredi le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, à l'Assemblée nationale.

Après avoir fait état la semaine dernière de "deux offres et marques d'intérêts", le ministre a évoqué seulement "un repreneur", "un aciériste" intéressé par l'ensemble du site, au lendemain de la rencontre entre le président François Hollande et le patron d'ArcelorMittal, Lakshmi Mittal.

Interrogé, le ministère a toutefois précisé qu'il y avait bien toujours deux repreneurs sur les rangs pour l'ensemble du site, alors qu'ArcelorMittal n'est prêt à en céder qu'une partie, ce qui a déclenché un bras de fer entre l'industriel et le gouvernement.

"Nous avons un repreneur, qui est un aciériste, un industriel, qui n'est pas un financier, qui par ailleurs souhaite investir son argent personnel et, excusez du peu, est disposé à investir jusqu'à près de 400 millions d'euros dans cette installation pour la rénover", a expliqué M. Montebourg devant les députés.

Le président Hollande a demandé mardi à M. Mittal "qu'il assure un avenir industriel aux hauts-fourneaux, ainsi qu'à la totalité de la chaîne de production en aval de l'acier de Florange", a détaillé le ministre.

"Cette demande a été formulée avec la perspective que le gouvernement dispose aujourd'hui d'un scénario, qu'il a rappelé, de nationalisation temporaire du site de Florange, au cas où une décision serait prise de fermer les hauts-fourneaux, comme l'a annoncé ArcelorMittal", a-t-il poursuivi.

Le gouvernement attend "les propositions" de M. Mittal, a-t-il encore lancé, estimant que c'était "à lui de prendre désormais ses responsabilités".

"La décision est entre les mains de M. le président de la République et de M. le Premier ministre, je ne doute pas qu'ils prendront les bonnes décisions après les réponses de Mittal", a conclu le ministre.

AFP

Première publication : 28/11/2012

  • FRANCE

    Florange : Hollande et Mittal veulent poursuivre les discussions

    En savoir plus

  • FRANCE

    La presse étrangère stupéfaite après les propos de Montebourg envers Mittal

    En savoir plus

  • FRANCE

    Florange : les dessous du bras de fer entre Montebourg et ArcelorMittal

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)