Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates de l'occupation

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

Moyen-orient

Une cinquantaine de morts dans un double attentat à Damas

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2012

Selon le dernier bilan d'une ONG syrienne, plus de 50 personnes ont été tuées et 120 autres blessées lors d'un double attentat à la voiture piégée dans une banlieue pro-Assad au sud-est de Damas, où vivent en majorité des chrétiens et des druzes.

Plus de 50 personnes ont été tuées et 120 autres blessées mercredi dans un double attentat à la voiture piégée dans une localité pro-régime de la banlieue de Damas, selon un dernier bilan fourni par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
              
"Le double attentat à la voiture piégée sur une place de Jaramana a fait 54 morts et 120 blessés, dont 23 dans un état très grave", a affirmé cette ONG, qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie.
              
L'agence officielle Sana a affirmé qu'il s'agissait d'attentats suicide à la voiture piégée.
              
Situé à une dizaine de kilomètres au sud-est de Damas, Jaramana, où vivent en majorité des druzes et des chrétiens, a déjà été l'objet de trois attentats dans le passé.
              
Selon le bilan provisoire du ministère de l'Intérieur, 34 personnes ont été tuées et 83 blessées dans "deux attentats terroristes" sur la place principale. Des restes de corps non identifiés ont été mis dans dix sacs.
              
Une des voitures piégées roulait à contresens sur une rue principale lorsqu'elle a explosé, a indiqué à l'AFP un habitant du quartier, avant de préciser que beaucoup de gens se trouvaient aux alentours.
              
L'une des explosions a eu lieu près d'une station-service. La façade d'un immeuble et des dizaines de voitures ont été fortement endommagées, selon un journaliste de l'AFP. Des bouts de chair humaine étaient visibles sur le sol.
              
Les rues de Jaramana étaient désertes après les explosions, alors que les habitants du quartier se précipitaient dans les hôpitaux avec les blessés ou chez les familles endeuillées.
              
"Que veulent-ils de Jaramana? La ville accueille des gens venus de toute la Syrie (...), que ce soit de Deraa (sud) ou de (la province druze) de Soueida", a lancé un habitant. "Que veulent-ils? Ils veulent tuer les enfants en route pour l'école?", a crié un autre.
              
Les attaques se sont produites simultanément vers 06H30 (04H30 GMT). Elles n'ont pas été revendiquées dans l'immédiat mais la simultanéité des explosions et le recours aux voitures piégées fait penser au modus operandi des groupes islamistes comme Al-Qaïda.
              
Depuis le début de la révolte contre le régime en mars 2011, qui s'est transformée en guerre civile à cause de la répression, les autorités attribuent les violences à des "groupes terroristes soutenus par l'étranger".


AFP

Première publication : 28/11/2012

  • SYRIE

    Un avion de l'armée syrienne bombarde un village près de la frontière turque

    En savoir plus

  • SYRIE

    À l'Est, les rebelles syriens s'emparent de la stratégique ville de Mayadine

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'UE reconnaît la coalition comme "représentant légitime des aspirations du peuple syrien"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)