Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

Moyen-orient

Une cinquantaine de morts dans un double attentat à Damas

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2012

Selon le dernier bilan d'une ONG syrienne, plus de 50 personnes ont été tuées et 120 autres blessées lors d'un double attentat à la voiture piégée dans une banlieue pro-Assad au sud-est de Damas, où vivent en majorité des chrétiens et des druzes.

Plus de 50 personnes ont été tuées et 120 autres blessées mercredi dans un double attentat à la voiture piégée dans une localité pro-régime de la banlieue de Damas, selon un dernier bilan fourni par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
              
"Le double attentat à la voiture piégée sur une place de Jaramana a fait 54 morts et 120 blessés, dont 23 dans un état très grave", a affirmé cette ONG, qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie.
              
L'agence officielle Sana a affirmé qu'il s'agissait d'attentats suicide à la voiture piégée.
              
Situé à une dizaine de kilomètres au sud-est de Damas, Jaramana, où vivent en majorité des druzes et des chrétiens, a déjà été l'objet de trois attentats dans le passé.
              
Selon le bilan provisoire du ministère de l'Intérieur, 34 personnes ont été tuées et 83 blessées dans "deux attentats terroristes" sur la place principale. Des restes de corps non identifiés ont été mis dans dix sacs.
              
Une des voitures piégées roulait à contresens sur une rue principale lorsqu'elle a explosé, a indiqué à l'AFP un habitant du quartier, avant de préciser que beaucoup de gens se trouvaient aux alentours.
              
L'une des explosions a eu lieu près d'une station-service. La façade d'un immeuble et des dizaines de voitures ont été fortement endommagées, selon un journaliste de l'AFP. Des bouts de chair humaine étaient visibles sur le sol.
              
Les rues de Jaramana étaient désertes après les explosions, alors que les habitants du quartier se précipitaient dans les hôpitaux avec les blessés ou chez les familles endeuillées.
              
"Que veulent-ils de Jaramana? La ville accueille des gens venus de toute la Syrie (...), que ce soit de Deraa (sud) ou de (la province druze) de Soueida", a lancé un habitant. "Que veulent-ils? Ils veulent tuer les enfants en route pour l'école?", a crié un autre.
              
Les attaques se sont produites simultanément vers 06H30 (04H30 GMT). Elles n'ont pas été revendiquées dans l'immédiat mais la simultanéité des explosions et le recours aux voitures piégées fait penser au modus operandi des groupes islamistes comme Al-Qaïda.
              
Depuis le début de la révolte contre le régime en mars 2011, qui s'est transformée en guerre civile à cause de la répression, les autorités attribuent les violences à des "groupes terroristes soutenus par l'étranger".


AFP

Première publication : 28/11/2012

  • SYRIE

    Un avion de l'armée syrienne bombarde un village près de la frontière turque

    En savoir plus

  • SYRIE

    À l'Est, les rebelles syriens s'emparent de la stratégique ville de Mayadine

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'UE reconnaît la coalition comme "représentant légitime des aspirations du peuple syrien"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)