Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

SPORT

Jean-Pierre Dick prend la tête de la course

© JM Liot/ DPPI/ Virbac-Paprec Sailing Team

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/12/2012

Le skipper français Jean-Pierre Dick a pris les commandes samedi du Vendée Globe. Il est désormais en tête de la course devant ses compatriotes Armel Le Cléac'h et François Gabart.

Le Français Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) est passé en tête du Vendée Globe samedi matin, devant ses compatriotes Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) - qui menait la course depuis le 16 novembre - et François Gabart (Macif).

Au pointage de 05h00 heure française, Dick devançait Le Cléac'h... de 0,8 mille (environ 1 km) à une vitesse de 20,3 noeuds.

Le skipper de Virbac-Paprec 3 a donc touché les bénéfices d'un choix tactique audacieux, qui consistait à allonger sa route dans l'ouest pour toucher des vents plus soutenus que Le Cléac'h.



Les huit premiers bateaux se dirigeaient cap à l'est en direction de la première "porte des glaces", celle des Aiguilles, matérialisée par deux points fictifs séparés d'environ 400 km. Ces "portes des glaces" ont pour but d'empêcher les skippers de descendre trop au sud et de rencontrer des icebergs.

Treize monocoques Imoca de 60 pieds (18,28 m) étaient encore en course samedi matin - sur les 20 au départ des Sables-d'Olonne (Vendée), le 10 novembre - après les abandons de Marc Guillemot (Safran), Kito de Pavant (Groupe Bel), Louis Burton (Bureau Vallée), Samantha Davies (Savéol), Jérémie Beyou (Maître CoQ), Zbigniew Gutkowski (Energa) et Vincent Riou (PRB).

AFP

Première publication : 01/12/2012

  • VOILE

    Vendée Globe : Gabart bat le record de distance parcourue en 24 heures

    En savoir plus

  • VOILE

    Vendée Globe : "Anticiper des collisions est quasiment impossible"

    En savoir plus

  • VENDÉE GLOBE

    Le Français Vincent Riou contraint à l'abandon après une collision

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)