Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

SPORT

Jean-Pierre Dick prend la tête de la course

© JM Liot/ DPPI/ Virbac-Paprec Sailing Team

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/12/2012

Le skipper français Jean-Pierre Dick a pris les commandes samedi du Vendée Globe. Il est désormais en tête de la course devant ses compatriotes Armel Le Cléac'h et François Gabart.

Le Français Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) est passé en tête du Vendée Globe samedi matin, devant ses compatriotes Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) - qui menait la course depuis le 16 novembre - et François Gabart (Macif).

Au pointage de 05h00 heure française, Dick devançait Le Cléac'h... de 0,8 mille (environ 1 km) à une vitesse de 20,3 noeuds.

Le skipper de Virbac-Paprec 3 a donc touché les bénéfices d'un choix tactique audacieux, qui consistait à allonger sa route dans l'ouest pour toucher des vents plus soutenus que Le Cléac'h.



Les huit premiers bateaux se dirigeaient cap à l'est en direction de la première "porte des glaces", celle des Aiguilles, matérialisée par deux points fictifs séparés d'environ 400 km. Ces "portes des glaces" ont pour but d'empêcher les skippers de descendre trop au sud et de rencontrer des icebergs.

Treize monocoques Imoca de 60 pieds (18,28 m) étaient encore en course samedi matin - sur les 20 au départ des Sables-d'Olonne (Vendée), le 10 novembre - après les abandons de Marc Guillemot (Safran), Kito de Pavant (Groupe Bel), Louis Burton (Bureau Vallée), Samantha Davies (Savéol), Jérémie Beyou (Maître CoQ), Zbigniew Gutkowski (Energa) et Vincent Riou (PRB).

AFP

Première publication : 01/12/2012

  • VOILE

    Vendée Globe : Gabart bat le record de distance parcourue en 24 heures

    En savoir plus

  • VOILE

    Vendée Globe : "Anticiper des collisions est quasiment impossible"

    En savoir plus

  • VENDÉE GLOBE

    Le Français Vincent Riou contraint à l'abandon après une collision

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)