Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : la seconde boîte noire a été retrouvée

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Les États-Unis ferment leur ambassade en Libye

    En savoir plus

  • Manifestation pro-Gaza interdite : l'appel au calme de Manuel Valls

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Trêve de douze heures à Gaza, les négociations se poursuivent à Paris

    En savoir plus

  • La manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • En images : les damnés de Gaza

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

Afrique

Le président Marzouki souhaite un changement de gouvernement

Vidéo par Mounia Ben Aïssa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/12/2012

Suite aux affrontements entre manifestants et policiers dans la ville de Siliana en début de semaine, le président tunisien Moncef Marzouki a appelé vendredi à la formation d'un gouvernement restreint lors d'une intervention télévisée.

Le président tunisien Moncef Marzouki a demandé vendredi au Premier ministre islamiste Hamadi Djebali de constituer un nouveau gouvernement après les manifestations contre la vie chère qui ont secoué le pays cette semaine.

Les affrontements entre manifestants et policiers dans la ville de Siliana, dans le nord-ouest du pays, ont fait plus de 220 blessés mardi et mercredi.

Les organisations de défense des droits de l'homme accusent les forces de l'ordre d'avoir fait un usage excessif de la force pour étouffer les manifestations.

Pour de nombreux Tunisiens, ces affrontements rappellent la répression policière sous le président Ben Ali, renversé en janvier 2011 dans le cadre du premier soulèvement du Printemps arabe.

"Il faut changer le gouvernement pour avoir un cabinet compétent de technocrates et non un (cabinet) issu des partis politiques", a déclaré Moncef Marzouki, dans un discours retransmis à la télévision publique. "Si les affrontements continuent et que la réponse du gouvernement n'est pas adéquate, il y aura le chaos et une impasse."

Le gouvernement tunisien est dirigé par les islamistes modérés d'Ennahda, alliés à deux formations de gauche.

Hamadi Djebali a rejeté les appels à sa démission et a accusé l'opposition de semer la discorde.

La demande du président Marzouki accroît la pression qui pèse sur lui, mais la constitution ne l'oblige pas à obéir.

REUTERS
 

 

Première publication : 01/12/2012

  • TUNISIE

    Vidéo : En Tunisie, des centaines de blessés dans des affrontements à Siliana

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Un reporter de FRANCE 24 blessé dans des affrontements à Siliana

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Le ministre de la Culture peut-il rassurer les artistes tunisiens ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)