Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

Asie - pacifique

Attentat-suicide meurtrier à l'aéroport de Jalalabad

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/12/2012

Plusieurs kamikazes talibans ont attaqué dimanche l'aéroport de Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan, qui abrite une base importante de la force internationale de l'Otan. Au moins cinq Afghans, dont deux civils, ont été tués et 18 blessés.

Au moins cinq Afghans ont été tués et des soldats de l'Otan blessés dimanche dans une attaque d'envergure de plusieurs kamikazes talibans contre l'aéroport de Jalalabad, qui abrite aussi une importante base de la force internationale de l'Otan (Isaf), dans l'est de l'Afghanistan, a-t-on appris de sources concordantes.
              
L'attaque était terminée en milieu de journée selon ces sources.
              
Des hélicoptères de l'Isaf ont tiré sur les assaillants après que le conducteur d'une berline a fait exploser sa bombe dans son véhicule a l'entrée du périmètre de sécurité entourant l'aéroport et que des roquettes et obus de mortiers ont commencé à pleuvoir.
              
D'après Hazrat Hussain Mashriqiwal, un porte-parole de la police de la province du Nangarhar, où se trouve Jalalabad, cinq Afghans (trois gardes et deux civils) ont été tués et 18 blessés (14 gardes et 4 civils), alors que les assaillants ont perdu neuf hommes, dont trois en kamikazes.
              
Les talibans ont revendiqué l'attaque dans un appel téléphonique à l'AFP, affirmant que leurs combattants ont pénétré dans l'aéroport, entouré pourtant de plusieurs rideaux de protection, ce que nie l'Isaf.
              
"Tout ce que nous pouvons pour l'instant rassembler comme renseignements, c'est qu'il y avait au moins trois kamikazes impliqués et peut-être un véhicule piégé", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'Isaf.
              
Après une énorme explosion, l'aéroport a été la cible de tirs de tirs de roquettes, de mortiers et d'armes de petits calibres, a déclaré un garde.
              
Un autre porte-parole de l'Isaf a confirmé que "de multiples explosions" avaient retenti "à proximité de l'aéroport" et que des hélicoptères étaient intervenus "pour répondre à l'attaque".
              
Mais "aucun des assaillants n'a réussi à franchir le périmètre de sécurité", a assuré l'Isaf, ajoutant qu'"un certain nombre de soldats de la coalition avaient été blessés", sans plus de précision.
              
"Ils n'ont pas pu s'approcher des forces de l'Otan. Ils ont été tués entre la première et la deuxième porte", a déclaré un responsable sécuritaire afghan, qui a confirmé la mort de six assaillants, abattus, et de trois gardes.
              
D'après Abdulqahar Balkhi, qui communique pour les talibans sur twitter, au moins deux voitures piégées ont été actionnées par leurs conducteurs à une porte de l'enceinte et à l'intérieur de cette dernière.
              
Les assaillants ont ensuite tiré à l'arme lourde et légère sur des soldats américains, prétend-t-il, même si cette affirmation doit être prise avec beaucoup de précautions, les talibans étant prompts à l'exagération.
              
L'aéroport de Jalalabad abrite l'une des plus importantes bases aériennes de l'Isaf, tenue par l'armée américaine, laquelle compose plus des deux tiers des troupes internationales.
              
Les talibans, depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir à la fin 2001 par une coalition internationale menée par les Etats-Unis, mènent une insurrection sous forme de guérilla contre les troupes étrangères et les forces de sécurité afghanes.
              
Malgré un impressionnant dispositif de protection, les talibans ont déjà attaqué à deux reprises l'aéroport de Jalalabad cette année. Le 27 février, un attentat suicide à la voiture piégée avait fait au moins six morts et sept blessés.
              
L'infrastructure avait également été attaquée le 15 avril, jour où les rebelles avaient lancé une attaque coordonnée contre différents objectifs dans le pays, dont la capitale Kaboul.
              
AFP 
 

Première publication : 02/12/2012

  • AFGHANISTAN

    L'armée française quitte la région afghane de la Kapisa

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Attentat-suicide meurtrier dans une mosquée du Nord de l'Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Au moins 14 morts, dont 3 soldats de l’Otan, dans un attentat-suicide

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)