Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Moyen-orient

Moins de 40 % des électeurs aux urnes pour les élections législatives

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/12/2012

Moins de 40 % des électeurs ont participé aux élections législatives organisées samedi au Koweït, selon une évaluation de Reuters. L'opposition avait appelé au boycott pour protester contre un amendement de la loi électorale.

Les élections législatives qui se sont déroulées samedi au Koweït ont été marquées par un faible taux de participation, selon une évaluation de Reuters fondée sur les chiffres fournis par le ministère de l’Information, dimanche.

Environ 39% des quelque 423.000 électeurs appelés à désigner les 50 membres du Parlement ont déposé un bulletin dans l’urne.

Selon l’opposition qui avait appelé au boycott, la participation serait même inférieure à ce chiffre alors qu’elle était d’environ 60% lors des trois précédents scrutins.

L’élection a été marquée il y a six semaines par la décision de l’émir, le cheikh Sabah al Ahmad al Sabah, de modifier le code électoral, selon lui défaillant, en ramenant de quatre à un le nombre de suffrages que pouvait exprimer chaque votant.

L’opposition, formée d’islamistes modérés et de partis salafistes ou populistes, faisait valoir que la modification de la procédure électorale était destinée à la priver de la majorité dont elle disposait dans l’assemblée sortante quand elle avait conquis les deux tiers des sièges en février.

Ce poids législatif de l’opposition faisait peser une pression sur le gouvernement et deux ministres avaient été contraints de démissionner. Le parlement avait été dissous par une décision de justice en juin.

Les partis politiques sont interdits au Koweït et l’affiliation des candidats est souvent peu claire. Les observateurs politiques font toutefois remarquer que le fait de se présenter au scrutin de samedi pouvait être interprété comme un signe de sympathie à l’égard du pouvoir en place.

Les candidats de confession chiites, qui ont affiché un soutien plus affirmé au gouvernement au cours des dernières années, auraient obtenu un tiers des sièges, selon les médias locaux.

Les circonstances particulières dans lesquelles s’est déroulée cette élection ont pour conséquence la désignation de députés ayant peu d’expérience politique.

REUTERS

 

Première publication : 02/12/2012

  • KOWEÏT

    L'opposition koweïtienne manifeste contre les élections législatives

    En savoir plus

  • Koweït : manifestation contre la réforme du code électoral

    En savoir plus

  • KOWEÏT

    Le Parlement koweïtien introduit la peine de mort pour blasphème

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)