Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Moyen-orient

Moins de 40 % des électeurs aux urnes pour les élections législatives

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/12/2012

Moins de 40 % des électeurs ont participé aux élections législatives organisées samedi au Koweït, selon une évaluation de Reuters. L'opposition avait appelé au boycott pour protester contre un amendement de la loi électorale.

Les élections législatives qui se sont déroulées samedi au Koweït ont été marquées par un faible taux de participation, selon une évaluation de Reuters fondée sur les chiffres fournis par le ministère de l’Information, dimanche.

Environ 39% des quelque 423.000 électeurs appelés à désigner les 50 membres du Parlement ont déposé un bulletin dans l’urne.

Selon l’opposition qui avait appelé au boycott, la participation serait même inférieure à ce chiffre alors qu’elle était d’environ 60% lors des trois précédents scrutins.

L’élection a été marquée il y a six semaines par la décision de l’émir, le cheikh Sabah al Ahmad al Sabah, de modifier le code électoral, selon lui défaillant, en ramenant de quatre à un le nombre de suffrages que pouvait exprimer chaque votant.

L’opposition, formée d’islamistes modérés et de partis salafistes ou populistes, faisait valoir que la modification de la procédure électorale était destinée à la priver de la majorité dont elle disposait dans l’assemblée sortante quand elle avait conquis les deux tiers des sièges en février.

Ce poids législatif de l’opposition faisait peser une pression sur le gouvernement et deux ministres avaient été contraints de démissionner. Le parlement avait été dissous par une décision de justice en juin.

Les partis politiques sont interdits au Koweït et l’affiliation des candidats est souvent peu claire. Les observateurs politiques font toutefois remarquer que le fait de se présenter au scrutin de samedi pouvait être interprété comme un signe de sympathie à l’égard du pouvoir en place.

Les candidats de confession chiites, qui ont affiché un soutien plus affirmé au gouvernement au cours des dernières années, auraient obtenu un tiers des sièges, selon les médias locaux.

Les circonstances particulières dans lesquelles s’est déroulée cette élection ont pour conséquence la désignation de députés ayant peu d’expérience politique.

REUTERS

 

Première publication : 02/12/2012

  • KOWEÏT

    L'opposition koweïtienne manifeste contre les élections législatives

    En savoir plus

  • Koweït : manifestation contre la réforme du code électoral

    En savoir plus

  • KOWEÏT

    Le Parlement koweïtien introduit la peine de mort pour blasphème

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)