Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • En direct : une cinquantaine de Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

Moyen-orient

Mahmoud Abbas accueilli en héros à son retour de l'ONU

© AFP

Vidéo par Gallagher FENWICK

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 03/12/2012

Le président palestinien Mahmoud Abbas a été accueilli en héros dimanche à Ramallah, en Cisjordanie, à son retour de New York où l'ONU a octroyé le statut d'État observateur à la Palestine. Israël multiplie de son côté les mesures de représailles.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a été ovationné dimanche par des milliers de partisans à Ramallah, le siège de l'Autorité palestinienne, à son retour des Nations unies à New York où le statut d'Etat observateur a été octroyé à la Palestine.         

"Maintenant, nous avons un Etat. La Palestine a réussi quelque chose d'historique aux Nations unies", a déclaré M. Abbas devant des milliers de partisans réunis à la Mouqataa, le complexe de la présidence palestinienne à Ramallah, a constaté l'AFP.

Abbas a été salué par une foule de dignitaires palestiniens à sa descente de voiture à la Mouqataa, la présidence palestinienne, a constaté l'AFP.
              
"Je suis venu saluer le président Abbas après son succès aux Nations unies. Il a fait de nous un Etat reconnu (par les Nations unies), même si nous ne sommes pas encore membre à part entière", s'est réjoui Ossama Abou Hiyja, 27 ans, venu de Jénine, dans la nord de la Cisjordanie.
              
Dans la foule, les manifestants brandissaient des drapeaux nationaux palestiniens et des portraits de M. Abbas.
             
Israël bloque l'argent dû aux Palestiniens

Le gouvernement israélien a annoncé dimanche qu'il bloquait le transfert des taxes collectées par Israël au profit de l'Autorité palestinienne à la suite de l'octroi du statut d'Etat observateur à l'ONU à la Palestine.
              
Le ministre des Finances Youval Steinitz a annoncé, au début du conseil des ministres hebdomadaire, que 460 millions de shekels (environ 92 millions d'euros) qui devaient être transférés ce mois-ci seraient bloqués, ont précisé les médias israéliens.
              
"Nous avons dit dès le début que le rehaussement du statut de la Palestine à l'ONU ne se produirait pas sans réaction de la part d'Israël", a déclaré M. Steinitz, dans des propos rapportés par la radio publique.
              
Cette mesure de rétorsion israélienne a aussitôt été dénoncée par les conseillers de Mahmoud Abbas, qui y voient une volonté de torpiller la victoire diplomatique palestinienne.

"Les conseillers parlent d’un acte de piraterie qui va à l’encontre du droit international, et de la volonté internationale de reconnaitre la Palestine, cet État non-membre observateur, sur les lignes de 1967", affirme Gallagher Fenwick, envoyé spécial de FRANCE24 à Ramallah.


Construction de logements supplémentaires dans les colonies
              
Par ailleurs, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a confirmé l'intention du gouvernement de construire 3.000 logements supplémentaires en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est annexée en représailles à la démarche palestinienne à l'ONU.
              

Les constructions prévues concernent notamment la zone E1, particulièrement controversée, entre Jérusalem et la colonie de Maalé Adoumim, où Israël s'était engagé à ne pas bâtir auprès des Etats-Unis.
              
Le projet de rattachement de Maalé Adoumim aux quartiers de colonisation de Jérusalem-Est compromet la viabilité d'un futur Etat palestinien en coupant la Cisjordanie en deux.
              
L'annonce des constructions, en particulier dans la zone E1, a suscité une vague de critiques dans la presse israélienne dimanche, de nombreux commentateurs soulignant qu'elle constituait une "gifle" à l'égard de Washington.
              
"Ce qui est particulièrement surprenant c'est la violation par Israël de son engagement auprès des Etats-Unis de ne pas construire dans la zone E1, sachant qu'une telle construction empêcherait l'établissement d'un Etat palestinien en Cisjordanie. Après que les Etats-Unis ont été pratiquement les seuls à défendre la cause d'Israël aux Nations unies, Israël les récompense avec une retentissante claque dans la figure", peut-on lire dans le quotidien Haaretz (gauche).
              
Même le quotidien Maariv, marqué à droite, prend ses distances avec la décision gouvernementale.
              
"Jeudi dernier, Abou Mazen (le surnom de Mahmoud Abbas) a prononcé un discours de haine qui constituait une claque dans la figure de tous ceux qui l'avaient soutenu", souligne son éditorialiste Ben-Dror Yemini.
              
Et d'ajouter: "Maintenant le gouvernement israélien a retourné la situation avec sa décision de construire des milliers de logements dans une zone extrêmement controversée afin de montrer au monde que ce n'est pas Abou Mazen qui lui crache à la figure mais Israël".
             
 

Première publication : 02/12/2012

  • DIPLOMATIE

    Les relations entre Israël et la France restent "excellentes"

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Comment la Palestine, nouvel État observateur, pourrait saisir la CPI

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Retrait surprise de l'inamovible ministre de la Défense Ehoud Barak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)