Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Première incursion terrestre d’un commando israélien à Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un mister nobody au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

FRANCE

Florange : les salariés craignent un arrêt brutal des hauts-fourneaux

© AFP

Vidéo par France 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/12/2012

Alors que les organisations syndicales ont accueilli avec méfiance l'accord trouvé entre le gouvernement et ArcelorMittal et dénoncé une "trahison", les travailleurs craignent aussi un arrêt brutal des hauts-fourneaux.

Les hauts-fourneaux du site sidérurgique ArcelorMittal de Florange ne seront pas coupés cette semaine, selon des informations recueillies par la CFDT.

"J’ai appelé le gouvernement hier soir pour qu’on me dise que les hauts-fourneaux ne seraient pas coupés, comme il y avait la crainte à Florange, cette semaine", a déclaré sur RTL Laurent Berger, le successeur de François Chérèque à la tête de la CFDT. "Ils ne seront pas coupés cette semaine", a-t-il ajouté.

Malgré cette annonce, le délégué CFDT de Florange, Edouard Martin, a réaffirmé ce lundi qu’ArcelorMittal avait bien pour objectif "de casser les hauts-fourneaux" en cessant l’alimentation en gaz "aux alentours du mois de mars".

Si ArcelorMittal décide de couper l'alimentation en gaz qui permet le maintien en veille des hauts fourneaux, "l'outil sera définitivement mort et on ne pourra plus l'exploiter", a déclaré Edouard Martin sur l’antenne d'i-Télé.

Ces déclarations font suite à l’accord qui a été conclu vendredi entre ArcelorMittal et le gouvernement. Le géant de l’acier a accepté d’investir 180 millions d’euros sur cinq ans dans la partie transformation de l’acier de Florange. Cet accord ne prévoit pas en revanche de redémarrage des hauts-fourneaux, mais seulement leur maintien.

Les syndicalistes s’inquiètent également du fait que l’aciériste n’ait pas non plus mentionné le projet européen Ulcos qui est supposé, à terme, permettre le redémarrage d’un des hauts-fourneaux de Florange pour produire de l’acier en émettant beaucoup moins d’acier. La Commission européenne doit prendre sa décision finale sur ce dossier le 20 décembre.

La réaction de Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT

L’échec de Montebourg ?

Cet accord a globalement déçu les représentants des salariés qui préféraient une nationalisation transitoire suivie d’une cession à un autre industriel. Cette solution avait été défendue par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, qui avait annoncé à l’Assemblée nationale qu’un industriel français était prêt à injecter 400 millions d’euros à Florange.

Le ministre a finalement été désavoué par le Premier ministre qui a choisi de faire confiance à l’aciériste plutôt que de nationaliser Florange. Suite à cette décision, le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, a dénoncé lundi "un renoncement condamnable de la part du gouvernement dans ce dossier". Le numéro un de la CGT a aussi expliqué qu’il ne pensait pas que le site de Florange soit "sauvé".

De son côté, le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a en revanche estimé que l'idée de nationaliser temporairement le site sidérurgique de Florange avancée par Arnaud Montebourg avait "servi à tordre le bras à Mittal" pour qu'il accepte un compromis avec le gouvernement.

"S'il n'y avait pas eu l'action d'Arnaud Montebourg, aujourd'hui on ne parlerait plus de Florange, comme on n'a plus parlé de Gandrange", a-t-il déclaré dimanche au rendez-vous "Tous politiques" France Inter/Le Monde/AFP.

Après l’accueil mitigé de cet accord, la rencontre mercredi entre Jean-Marc Ayrault et l’intersyndicale de Florange s’annonce particulièrement sous tension.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 03/12/2012

Comments

COMMENTAIRE(S)