Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

Afrique

Le parquet dément avoir fait appel du non-lieu en faveur de la femme violée

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/12/2012

Contrairement à ce qui avait été annoncé dans la matinée, le parquet tunisien dément avoir fait appel du non-lieu prononcé en faveur d'une jeune femme violée par des policiers puis poursuivie en première instance pour "atteinte à la pudeur".

Le parquet tunisien n'a pas fait appel de la décision d'abandonner les poursuites pour atteinte à la pudeur contre une jeune femme violée par des policiers, a indiqué lundi à l'AFP, Fadhel Saihi, conseiller du ministre de la Justice.
              
"Le parquet n'a pas fait appel du non-lieu concernant la femme et son ami", a indiqué M. Saihi, démentant une information annoncée par l'avocate de la victime et confirmée par la suite par un porte-parole du ministère de la Justice.
             
AFP 

Première publication : 03/12/2012

  • TUNISIE

    Non-lieu pour la Tunisienne violée par des policiers, accusée d'atteinte à la pudeur

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Une Tunisienne violée auditionnée à Tunis pour "atteinte aux bonnes mœurs"

    En savoir plus

  • TUNISIE

    "Violée par des policiers tunisiens, ma fiancée est accusée d’attentat à la pudeur"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)