Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Moyen-orient

Les Amis du peuple syrien veulent porter leurs efforts sur la politique et l'humanitaire

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/12/2012

Selon Saad Eddine el-Othmani, le chef de la diplomatie marocaine, lors de la prochaine réunion des Amis du peuple syrien prévue à Marrakech le 12 décembre, les discussions porteront sur deux aspects : politique et humanitaire.

La réunion du groupe des Amis du peuple syrien prévue le 12 décembre à Marrakech comportera un volet politique, avec la volonté d'appuyer la coalition de l'opposition syrienne, mais également humanitaire, compte tenu du "drame" vécu par la population, a déclaré lundi le chef de la diplomatie marocaine.

"Il y a deux niveaux, le premier politique, le deuxième humanitaire", a affirmé à la chaîne de télévision France 24 le ministre marocain des Affaires étrangères, Saad Eddine El-Othmani.

Sur le plan politique, il s'agira "de soutenir par cette réunion la coordination nationale des forces de l'opposition syrienne", qui "rassemble des personnalités, des fractions de l'opposition très élargie" et constitue "un interlocuteur très crédible pour la communauté internationale", a-t-il expliqué.

"Mais on va aussi discuter du côté humanitaire, de l'aide internationale pour les réfugiés dans les pays du voisinage" et du soutien au Haut commissariat aux réfugiés (HCR) pour "subvenir aux besoins des déplacés", a ajouté M. Othmani.

"Il y a un drame humanitaire sur le terrain, il faut faire des efforts (...). On veut améliorer l'aide internationale au peuple syrien", a-t-il insisté.

La réunion de Marrakech sera la 4e du groupe des Amis du peuple syrien au niveau ministériel, la première depuis celle qui avait lieu à Paris en juillet.

Une centaine de délégations, dont "une soixantaine de ministres ou vice-ministres", doivent y participer, a noté le chef de la diplomatie marocaine. La secrétaire d'Etat Hillary Clinton est notamment annoncée.

Fin novembre s'est tenue au Japon une réunion du groupe de travail des "Amis du peuple syrien", qui a appelé à un embargo pétrolier contre le régime de Bachar al-Assad, tout en disant redouter une extension du conflit "à toute la région".

Sur le terrain, l'ONU a annoncé lundi qu'elle suspendait ses opérations en Syrie en raison de la dégradation de la sécurité dans le pays. La Jordanie a de son côté affirmé qu'elle comptait sur son sol plus de 250.000 réfugiés syriens.

AFP

Première publication : 04/12/2012

  • SYRIE

    L'ONU suspend ses opérations en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le régime syrien rétablit Internet après 3 jours de blackout

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)