Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

Moyen-orient

Un drone américain capturé par l'Iran

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/12/2012

Téhéran annonce avoir capturé un drone américain qui volait dans l'espace aérien iranien. L'appareil rassemblait des informations sur les eaux du golfe Persique.

L'Iran a capturé récemment un drone d'observation américain dans son espace aérien au-dessus des eaux du Golfe, ont annoncé mardi les Gardiens de la révolution dans un communiqué.

"Un drone américain qui survolait la région du Golfe Persique dans le but d'identifier et de rassembler des informations a été (...) capturé ces derniers jours grâce au système de contrôle des forces maritimes des Gardiens de la révolution dès son entrée dans l'espace aérien" de l'Iran, a indiqué le communiqué des Gardiens diffusé sur leur site Sepahnews.ir.

Les Gardiens de la révolution, corps d'élite des forces iraniennes, ne précisent pas où ni dans quelles conditions cette "capture" s'est déroulée.

Le chef des forces maritimes des Pasdaran, l'amiral Ali Fadavi, a précisé qu'il s'agissait d'un petit drone de type "ScanEagle", ajoutant que ces "drones sont généralement basés sur les navires" de guerre américains.

La télévision iranienne a montré des images présentées comme celles du drone capturé, de couleur gris clair et qui semblait intact.

"Le drone a été capturé et forcé à atterrir intact", a indiqué Ismaïl Kosari, président de la commission de Défense du Parlement iranien, cité par la chaine iranienne en arabe Al-Alam.

"Cette capture, malgré la technologie perfectionnée du drone, est un motif de fierté pour nos forces armées", qui ont montré leur "capacité à faire face à toutes les violations de nos frontières destinées à collecter de l'information", a-t-il ajouté.

C'est la deuxième fois que l'Iran affirme avoir pris le contrôle d'un drone d'observation américain au-dessus de son territoire.

L'annonce de la capture du ScanEagle intervient un an jour pour jour après celle de l'interception spectaculaire le 4 décembre 2011 d'un gros drone d'observation à longue portée et haute altitude RQ-170 Sentinel, qui effectuait une mission d'espionnage au-dessus de l'est de l'Iran.

Les forces iraniennes étaient parvenues à prendre le contrôle de cet appareil ultra-secret pesant plusieurs tonnes et à le faire atterrir en douceur dans un désert du pays.

Beaucoup plus petit et moins sophistiqué, le ScanEagle, d'une envergure de 3 mètres, est un drone d'observation tactique possédant un rayon d'action d'une centaine de kilomètres seulement mais capable de voler durant une vingtaine d'heures, selon son fabricant Boeing. Il est utilisé par la marine américaine depuis 2005.

La capture du drone intervient après plusieurs mises en garde de Téhéran qui a accusé ces dernières semaines les Etats-Unis d'avoir multiplié les violations de son espace aérien au-dessus du Golfe.

Des avions de combat iraniens avaient ouvert le feu le 1er novembre sur un drone MQ1 accusé par Téhéran d'avoir survolé la région côtière de Bouchehr, où se trouve notamment le terminal pétrolier de Kharg et la seule centrale nucléaire iranienne.

L'appareil n'avait pas été endommagé, et Washington avait affirmé que l'incident s'était produit dans l'espace aérien international.

Téhéran a accusé les Etats-Unis d'avoir violé à huit reprises en octobre son espace aérien avec des drones, et a officiellement protesté auprès du Conseil de sécurité de l'ONU.

Les responsables militaires américains se sont inquiétés à plusieurs reprises ces dernières années des efforts de l'Iran pour développer sa maîtrise des drones.

Un drone d'observation de construction iranienne utilisé par le Hezbollah libanais a ainsi pu survoler début octobre le territoire israélien pendant une demi-heure avant d'être détruit par l'aviation israélienne.

L'Iran, qui dit disposer également de drones bombardiers, a affirmé par ailleurs avoir pu percer les secrets du RQ-170 capturé et avoir commencé à préparer des répliques de cet appareil furtif.

AFP

Première publication : 04/12/2012

  • PROCHE-ORIENT

    Israël accuse l’Iran de réarmer le Hamas

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    L'Iran prêt à intensifier ses activités nucléaires, selon l'AIEA

    En savoir plus

  • REPORTAGE EXCLUSIF

    La réélection de Barack Obama rassure le peuple iranien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)