Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Macron-Le Pen, la guerre des images !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'abstention, un chien dans le jeu de quilles de la présidentielle ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hissène Habré définitivement condamné à la prison à vie

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen et Emmanuel Macron : la guerre des images

En savoir plus

POLITIQUE

Macron- Le Pen : deux France qui s’affrontent

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : quel bilan pour Aung San Suu Kyi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fondation Louis Vuitton : L'art africain a le vent en poupe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, le virtuose du flou"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : le chômage bondit à moins de quinze jours du second tour

En savoir plus

Moyen-orient

Les rebelles ceinturent Damas

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/12/2012

Les combats entre l’Armée syrienne libre et les forces régulières se poursuivent, ce mercredi, dans les environs de Damas. Les rebelles déclarent avoir progressé dans la capitale.

"Il y a une forme d’équilibre favorable aux rebelles"

La banlieue de Damas est désormais au cœur des combats en Syrie. "L'aviation bombarde al-Mleha et Zabdine", des quartiers situés au sud-est de la capitale, rapporte mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Depuis près d'une semaine, l’armée mène une opération visant à reprendre le contrôle d'un rayon de huit kilomètres autour de la ville.

Mercredi, la zone de Daraya, au sud-ouest de Damas, était pilonnée par l'artillerie de l'armée et des affrontements avec des rebelles avaient lieu à Saqba, à l'est. La campagne bordant la capitale - la Ghouta orientale, traversée par la route de l'aéroport international -, était quant à elle survolée par des chasseurs-bombardiers.

Interrogé par FRANCE 24, un rebelle a affirmé, mardi, que l’Armée syrienne libre (ASL) prenait le dessus sur les forces régulières. "Nous avons parcouru une grande partie de Damas. (…) Nous contrôlons plus de 56 % des environs", a-t-il déclaré.

"Ceinture rebelle" en banlieue de Damas

Affrontements dans Damas

Une annonce qualifiée d’ "exagération" par Selim el-Meddeb, le correspondant de FRANCE 24 à Beyrouth. "Pour ce qui est de Damas intra-muros, les rebelles ne contrôlent pas plus de la moitié du territoire", indique-t-il, expliquant toutefois que la situation était plus à leur avantage dans la banlieue.

Selon la télévision d’État, une école en banlieue de Damas a été la cible d’une attaque des rebelles qui aurait tué plusieurs élèves.

"Les rebelles sont très présents et ont marqué des points ces dernières semaines. Ils ont capturé de nombreuses bases, et ont notamment attaqué des installations proches de l’aéroport international de Damas, un symbole fort, précise le journaliste. Il y a une ceinture rebelle à l’est et au sud de la ville."

Malgré tout, cette progression est encore trop faible, selon Selim el-Meddeb, pour pouvoir affirmer que les rebelles sont capables de prendre le centre et l’ouest de la capitale où se situe l’essentiel de la force du pouvoir. "Il y a une forme d’équilibre favorable aux rebelles mais cela ne permet toutefois pas de penser qu’ils vont prendre le contrôle de la ville dans les prochaines semaines."

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 05/12/2012

  • SYRIE

    Violents combats autour de l’aéroport de Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Armes chimiques : une menace à double tranchant pour Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'ONU suspend ses opérations en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)