Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Je ne crois pas que ça va me hanter"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusif : Pour Essebsi, "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quand les anti-IVG accusaient la rescapée Simone Veil de promouvoir le "génocide""

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 10/12/2012

Syrie : les opposants visés par des virus informatiques

Les autorités syriennes ont recours à des virus informatiques pour combattre l’opposition. Une adolescente américaine dénonce le sexisme pratiqué par un fabricant de jouets. Et les internautes sont invités à faire des cadeaux de Noël aux sinistrés de l’ouragan Sandy.

Syrie : les opposants visés par des virus informatiques


Lorsque les connexions à Internet ont été coupées à travers toute la Syrie la semaine dernière, plusieurs réseaux sont malgré tout restés en ligne. Des serveurs qui, d’après la société américaine Renesys, auraient notamment été utilisés pour propager des logiciels malveillants visant les activistes de l’opposition.

Des attaques qui semblent d’ailleurs avoir repris de plus belle depuis qu’Internet a été rétabli dans le pays samedi dernier. L’Electronic Frontier Foundation, une ONG de défense des libertés en ligne, affirme en effet qu’un nouveau virus a fait son apparition cette semaine. Envoyé aux militants de l’opposition via Skype ou les réseaux sociaux, il se cache dans des documents présentés comme des listes de personnes recherchées par les autorités syriennes. Mais il s’agit en réalité d’un cheval de Troie qui permet à un tiers de prendre le contrôle de l’ordinateur infecté.

Depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad, les cyberactivistes syriens sont régulièrement ciblés par des logiciels espions. Des pièges informatiques qui peuvent par exemple prendre la forme de fausses pages Facebook ou Youtube destinées à voler les mots de passe des opposants.

En effet, confronté à une rébellion armée sur le terrain, le régime de Damas lutte également pour sa survie dans le cyberespace avec le soutien de l’Armée électronique syrienne, un groupe de hackers qui a notamment revendiqué des cyberattaques contre des sites de l’opposition et de médias étrangers.


USA: une adolescente combat le sexisme d’un fabricant de jouets

Mckenna Pope n’est pas une collégienne comme les autres. A seulement 13 ans, la jeune fille qui vit dans le New Jersey aux Etats-Unis a en effet décidé de partir en guerre contre le sexisme pratiqué, selon elle, par le fabricant de jouets Hasbro dans ses campagnes publicitaires à travers le pays. Un combat qu’elle mène essentiellement via le web.

Ainsi pour faire entendre sa voix, Mckenna a récemment créé une pétition en ligne adressée directement aux dirigeants d’Hasbro. Un texte dans lequel elle leur demande de cesser au plus vite d’associer dans leurs campagnes publicitaires certains types de jouets à un sexe particulier comme c’est par exemple le cas avec ce kit de cuisine présenté comme un produit exclusivement destiné aux petites filles. Une attitude qu’elle estime être d’un autre âge et qui envoie à son avis un très mauvais message aux jeunes générations.

Et pour convaincre le fabricant de jouets du bien-fondé de sa demande, Mckenna a également mis en ligne cette courte vidéo mettant en scène son jeune frère. Le petit garçon âgé de 4 ans y explique ainsi qu’il rêverait d’avoir le fameux kit de cuisine mais qu’il ne peut pas car il s’agit d’après lui d’un produit que seules les filles utilisent. Des propos qui pour sa grande sœur sont de toute évidence influencés par les campagnes publicitaires sexistes menées par Hasbro qui ne montrent jamais de petits garçons aux fourneaux.

En attendant de voir si cette initiative aura un impact sur la façon de faire la promotion de certaines gammes de jouets, la pétition, elle, remporte un franc succès sur la Toile. En moins d’une semaine, le texte a ainsi récolté plus de 28 000 signatures d’internautes qui espèrent que leur mobilisation poussera Hasbro à repenser ses méthodes de marketing et la présentation de ses produits.

 

Des cadeaux pour les sinistrés de Sandy

Plus d’un mois après le passage de l’ouragan Sandy, certains Américains ont encore du mal à se relever. Et à l’approche des fêtes de fin d’année, le site web « Secret Sandy » a vu le jour pour soutenir les familles sinistrées en leur offrant des petits cadeaux. Les victimes de la tempête peuvent ainsi dresser une liste des objets pouvant les aider à retrouver un semblant de vie normale. Des articles que les internautes sont invités à acheter et à donner aux familles qui en ont besoin.



Tendance du jour sur les réseaux sociaux

« Save your Pint », c’est-à-dire « Sauvez votre pinte », c’est le slogan d’une campagne lancée sur Twitter en Grande-Bretagne pour protester contre l’augmentation annuelle des taxes sur la bière. En effet, cette mesure introduite en 2008 est non seulement très impopulaire auprès des consommateurs, elle est également accusée d’avoir entraîner la perte de milliers d’emplois et la fermeture de nombreux pubs à travers le pays. Plus de 100 000 internautes ont déjà signé cette pétition appelant les législateurs à renoncer à ce dispositif et une marche est prévue le 12 décembre devant le Parlement.

 

Vidéo du jour

Fasciné par le succès planétaire du morceau « Gangnam Style » et ses innombrables reprises mises en ligne par les internautes, le réalisateur Patrick Peris a décidé de récréer le clip du tube de l’année 2012 en compilant des extraits de tous les détournements et autres parodies trouvés sur la Toile. Un travail plutôt bien fait qui permet de donner une seconde jeunesse à la chanson de l’artiste coréen Psy.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/11/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à la mort d'un jeune garçon aux États-Unis

Au sommaire de cette édition : les internautes américains expriment leur émotion après la mort d’un garçon de 12 ans; la Toile sri lankaise se prépare pour la présidentielle de...

En savoir plus

24/11/2014 Réseaux sociaux

Un livre sur la poupée Barbie indigne la Toile américaine

Au sommaire de cette édition : un livre sur la poupée Barbie suscite la polémique aux Etats-Unis; l’omniprésence de personnes costumées à Time Square indispose la mairie de New...

En savoir plus

22/11/2014 Réseaux sociaux

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

Depuis le mois dernier, une vingtaine de survols illégaux de centrales nucléaires par des drones ont été comptabilisés en France, sans que les coupables soient arrêtés. Pour les...

En savoir plus

21/11/2014 Réseaux sociaux

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

Au sommaire de cette édition : la Toile témoigne de la tempête de neige qui s’est abattue sur la région de Buffalo; l’expert auto-proclamé en séduction Julien Blanc s’attire les...

En savoir plus

20/11/2014 Réseaux sociaux

Des Kényans appellent les femmes à la décence

Au sommaire de cette émission : au Kenya, une partie des internautes appelle les femmes à s’habiller avec décence; des stars australiennes se mobilisent contre la détention des...

En savoir plus