Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Confusion autour de la tenue du procès de Simone Gbagbo mercredi

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ligue des Champions : à Nicosie, le PSG veut consolider sa première place

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

Afrique

Avoir 20 ans à Alexandrie

Vidéo par Matthieu MABIN

Texte par Matthieu MABIN

Dernière modification : 06/12/2012

À Alexandrie, en Égypte, le ressentiment à l'égard des Frères musulmans, le parti au pouvoir, est vivace. Matthieu Mabin, grand reporter à France 24 s'est rendu dans cette ville chargée d'histoire pour prendre le pouls d'une jeunesse désabusée.

Marwa el-Zomor ne s’est pas remise de l’arrivée des Frères musulmans au pouvoir en Égypte. Cette jeune Alexandrine, d'à peine 20 ans, est une fille de la révolution, un visage de l’Égypte moderne. C’est à Alexandrie, sa ville natale qu’avec ses amis, la jeune femme a participé au renversement de Moubarak en 2011. Elle avait alors 17 ans et croyait en un avenir radieux fait de liberté et de démocratie.

Alexandre le Grand avait rêvé d’une capitale intellectuelle et spirituelle du monde méditerranéen. 2 300 ans plus tard, les façades de la ville portent encore le souvenir d’époques glorieuses, quand l’Orient et l’Occident partageaient le meilleur de leurs cultures.

Mohamed Morsi, élu président en juin dernier, n’a recueilli qu’un faible suffrage à Alexandrie. Mais comme partout ailleurs en Egypte, l’influence des islamistes n’a cessé de grandir ces derniers mois. Comme dans la précédente Constitution, l’article 2 stipule que "les principes de la charia sont la source principale du droit" . Mais cette fois, les textes seront appliqués par des islamistes qui ont annoncé qu’ils laisseraient libre cours à leur lecture de l’islam. Pour les révolutionnaires, tout porte à croire que l’esprit d’ouverture qui a fait la légende d’Alexandrie a vécu.
 

Première publication : 06/12/2012

  • ÉGYPTE

    Au Caire, l'armée déploie des tanks devant le palais présidentiel

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les juges refusent de superviser le référendum

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les Égyptiens appelés à se prononcer sur le projet de Constitution le 15 décembre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)