Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • EN DIRECT : Les quatre ex-otages libérés samedi ont atterri sur le sol français

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps de victimes du naufrage du ferry repêchés

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

FRANCE

Charlie Hebdo assigné pour la publication des caricatures de Mahomet

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/12/2012

Deux associations ont porté plainte contre le journal satirique Charlie Hebdo pour provocation et incitation à la haine raciale et réclament 580 000 euros de dédommagement au titre du préjudice subi.

Charlie Hebdo à nouveau devant la justice. Le journal satirique a été assigné pour provocation et incitation à la haine raciale et diffamation par deux associations pour la publication de caricatures du prophète Mahomet dans son édition en septembre dernier, a annoncé vendredi à l'AFP l'avocat de l'hebdomadaire satirique.

Déposée au nom de l'association Rassemblement démocratique algérien pour la paix et le progrès (RDAP) et de l'Organisation arabe unie, qui se présente comme une "branche organe" du RDAP, la citation directe devant le tribunal correctionnel de Paris vise le journal, son directeur de la publication et deux dessinateurs.

Les associations réclament 580 000 euros

Ces deux associations se présentent comme ayant pour objet "la défense et le soutien des personnes musulmanes et/ou arabes" et réclament au total 580 000 euros de dommages et intérêts, selon la citation consultée par l'AFP.

Celle-ci vise des dessins publiés dans l'édition du 19 septembre dernier de Charlie Hebdo, qui avait été épuisé le jour même puis retiré le vendredi 21 septembre, "jour sacré pour les musulmans", selon le texte.

La publication de ces caricatures, survenue peu après la diffusion sur internet d'un film islamophobe qui avait entraîné des violences dans plusieurs pays, avait suscité une vive polémique.

Les plaignants jugent notamment six dessins "attentatoires à l'honneur et à la considération du prophète Mahomet et à la communauté musulmane".

Leur avocat n'avait pu être joint en milieu de journée.

La caricature satirique, une tradition française

Pour l'avocat de Charlie Hebdo, Me Richard Malka, les demandes "exorbitantes" et les "accusations" sont formulées "comme si ces dessins devaient être pris au premier degré et ne relevaient pas d'une publication satirique".

"Une fois de plus, on tente d'impressionner, de faire peur pour empêcher cette tradition humoristique française à l'égard des religions de s'exercer", a estimé l'avocat.

Une première audience de procédure est prévue le 29 janvier.

Pour ces mêmes dessins une plainte avait été déposée dès le 19 septembre auprès du parquet de Paris par une organisation s'appelant l'Association syrienne pour la liberté, qui se dit domiciliée dans le XXe arrondissement de Paris. Mais le journal n'a eu depuis "aucun retour" à ce sujet, a dit Me Malka à l'AFP.

Une autre plainte avait été déposée à Meaux.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 07/12/2012

  • FRANCE

    Interpellation d'un homme ayant appelé à décapiter le directeur de "Charlie Hebdo"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)