Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

asie

Violent séisme au large du Japon, alerte au tsunami levée

Vidéo par Marie NORMAND

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/12/2012

Un séisme d'une magnitude de 7,3 a été enregistré au large de la côte nord-est du Japon vendredi. L'alerte au tsunami lancée a finalement été levée par la préfecture de Miyagi, une région dévastée par le tsunami du 11 mars 2011.

Un puissant séisme s'est produit vendredi au large de la côte nord-est du Japon, non loin de la zone de Fukushima dévastée en 2011 par un précédent tremblement de terre et un tsunami.

Les autorités n'ont signalé ni morts ni dégâts majeurs dans l'immédiat, à la suite de cette secousse dont la magnitude a été mesurée à 7,3 sur l'échelle de Richter par l'institut américain de géologie (USGS).

Une vague sismique d'un mètre de haut a atteint le littoral au niveau d'Ishinomaki, dans la préfecture de Miyagi, située au coeur de la catastrophe de 2011, mais aucune alerte générale au tsunami n'a été déclenchée. Des vagues de quelques centimètres
ont été signalées ailleurs sur la côte et l'alerte locale a été rapidement levée.

La compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) a ordonné aux ouvriers travaillant sur les deux centrales nucléaires de Fukushima de se placer en lieu sûr en prévision de l'arrivée de la vague sismique. Elle a toutefois démenti toute procédure d'évacuation.

Elle a également indiqué qu'aucune anomalie n'avait été détectée au niveau des émissions radioactives autour du site.

Outre la mort de près de 20.000 personnes, le séisme de magnitude 9 et le tsunami du 11 mars 2011 ont fortement endommagé l'une des deux centrales de Fukushima,
Fukushima-Daiichi, déclenchant la plus grave catastrophe nucléaire au monde depuis l'accident de Tchernobyl en 1986.

Le coeur de certains réacteurs était alors entré en fusion et l'arrêt des circuits de refroidissement avait entraîné des émissions radioactives dans l'atmosphère, contaminant eau et nourriture et conduisant les autorités à évacuer des milliers d'habitants.

Les explications de la correspondante de France24


Des bâtiments tremblent à Tokyo

Sur l'échelle japonaise d'évaluation des secousses sismiques, qui comporte sept niveaux, le séisme de vendredi a été mesuré à "cinq moins" dans la préfecture de Miyagi. Cette estimation signifie que des routes ou des bâtiments faiblement résistants aux secousses ont pu être endommagés.

A Tokyo, où des bâtiments ont tremblé, la secousse a été mesurée à quatre selon cette échelle, qui donne une meilleure indication des dégâts probables que l'échelle de Richter communément utilisée pour mesurer la magnitude des tremblements de terre.

Cinq blessés légers ont été recensés dans la préfecture de Miyagi, où l'ensemble du trafic ferroviaire a été interrompu.

"Je me trouvais dans le centre de la ville au moment du séisme. J'ai immédiatement sauté dans ma voiture et je me suis précipité vers les montagnes", a dit un habitant d'Ishinomaki, Chikako Iwai.

La piste de l'aéroport de Sendai, inondé par le tsunami de 2011, a été fermée.

L'activité a été brièvement suspendue à l'aéroport Narita de Tokyo le temps de s'assurer de la sûreté des installations.

Le Premier ministre Yoshihiko Noda a annulé un meeting de campagne à Tokyo en vue des législatives du 16 décembre et a regagné ses bureaux.

Reuters

Première publication : 07/12/2012

  • JAPON

    Fukushima, un "désastre créé par l'homme" selon un rapport d'enquête

    En savoir plus

  • LITTÉRATURE

    "Il y a clairement un avant et un après Fukushima dans la littérature japonaise"

    En savoir plus

  • UN AN APRÈS FUKUSHIMA

    Le Japon rend hommage aux victimes de Fukushima

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)