Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

Afrique

L'armée égyptienne prône le "dialogue" comme solution à la crise

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/12/2012

L'armée égyptienne affirme que le dialogue constitue "la meilleure et seule voie" pour mettre fin à la grave crise qui divise le pays entre les partisans du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, et l'opposition.

Alors que Le Caire, la capitale égyptienne, semble avoir retrouvé son calme, samedi 8 décembre, l'armée, qui n'a pris partie pour aucun des camps, appelle les forces politiques du pays au "dialogue".

L'armée égyptienne a estimé dans un communiqué que le "dialogue est la meilleure et la seule voie" pour résoudre la crise qui oppose le président islamiste, Mohamed Morsi, à l'opposition depuis plus de deux semaines. "La voie du dialogue est la meilleure et la seule voie qui permet d'arriver à un compromis et de représenter au mieux les intérêts de la Nation et de ses citoyens", fait valoir le porte-parole des forces armées dans ce texte qui constitue la première réaction officielle de l'armée aux troubles.

"Aux côtés du grand peuple égyptien"

Faute de dialogue "nous emprunterions un sentier obscur qui déboucherait sur un désastre. Nous ne saurions le permettre", ajoute le communiqué qui appelle au "respect de la légalité et des règles démocratiques sur lesquelles nous nous sommes tous entendus".

"L'armée s'est toujours tenue aux côtés du grand peuple égyptien et est déterminée à préserver son unité", souligne encore le texte.

Le communiqué ne mentionne pas le président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans. Il souligne cependant que la solution à la crise ne doit pas aller à l'encontre de la "légitimité et (des) règles de la démocratie".

Un responsable des Frères musulmans, Abdel Khalek al Chérif, a déclaré que ce communiqué était "équilibré" et qu'il était bon que l'armée ne s'engage "pas dans des manœuvres politiques".

L’appel au dialogue de l’Union africaine

L'Union africaine (UA) a également appelé, samedi, au "dialogue" en Égypte sur le projet contesté du pouvoir d'organiser le 15 décembre un référendum sur une révision constitutionnelle.

La présidente de la Commission de l'UA, Nkosazana Dlamini Zuma, "souligne l'impératif qu'il y a pour toutes les parties prenantes à ouvrir un dialogue et à travailler en vue d'un processus consensuel d'élaboration d'une Constitution", dans un communiqué publié depuis Addis-Abeba, siège de l'UA.

Une telle approche est indispensable "pour surmonter les difficultés actuelles et être à la hauteur de l'espoir suscité par la révolution de 2011" dans le pays, poursuit le communiqué.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 08/12/2012

  • LIBYE

    L'Égypte arrête le chef d'un réseau islamiste lié à l'attentat de Benghazi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Face à l'ampleur de la contestation, Morsi pourrait reporter le référendum

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les libéraux s'unissent pour tenter de faire échec au président Morsi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)