Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La leçon de démocratie du Nigéria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'alternance démocratique au Nigeria, modèle pour le reste du continent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La victoire annoncée de l'opposant Muhammadu Buhari au Nigeria

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

FACE À FACE

Nicolas Sarkozy : après la victoire, retour à la case judiciaire

En savoir plus

FOCUS

Inde : les musulmans et les chrétiens dans le viseur des ultranationalistes hindous

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

Moyen-orient

L'Égypte arrête le chef d'un réseau islamiste lié à l'attentat de Benghazi

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/12/2012

Selon des informations du Wall Street Journal, Le Caire a interpellé, la semaine dernière, Muhammad Jamal Abu Ahmad, un islamiste égyptien suspecté d'avoir participé à l'attentat contre le consulat américain de Benghazi (Libye), le 11 septembre.

L'Egypte a arrêté la semaine dernière le chef d'un réseau terroriste égyptien suspecté d'avoir participé à l'attentat du 11 septembre contre le consulat américain de Benghazi en Libye, affirme vendredi le Wall Street Journal, citant des responsables américains.

Un responsable américain a confirmé cette arrestation, mais n'a pas donné davantage de précisions.

"Les autorités égyptiennes détiennent le chef de file présumé d'un réseau terroriste égyptien dont les membres sont soupçonnés d'avoir participé à l'attaque" de Benghazi, dans laquelle l'ambassadeur américain en Libye et trois autres Américains ont été tués, précise le journal.

L'homme arrêté se prénomme Muhammad Jamal Abu Ahmad et a 45 ans environ. Il a été "libéré l'an dernier d'une prison en Egypte" dans la vague de libéralisation du pays qui a suivi le renversement du président Hosni Moubarak, avant d'être arrêté "la semaine dernière", selon le journal.

Les services de renseignement américains ont aidé à sa capture, mais on ne sait pas où, ni comment, il a été arrêté, selon le WSJ.



Depuis sa sortie de prison, Ahmad a formé un réseau --nommé Jamal-- dont les membres se sont entraînés dans des camps en Libye et en Egypte, et qui serait financé par la branche d'Al-Qaïda au Yémen.

Il était considéré par les services anti-terroristes occidentaux comme l'une des personnes les plus menaçantes de la région depuis le Printemps arabe, selon le WSJ, qui cite des spécialistes de l'anti-terrorisme.

L'attaque contre le consulat de Benghazi a provoqué une polémique politique aux Etats-Unis. Les élus républicains accusent le gouvernement démocrate de Barack Obama d'avoir donné des explications incorrectes sur l'attaque --d'abord mise sur le compte d'une manifestation puis attribuée à des affiliés du réseau Al-Qaïda.

Plusieurs de ces élus en ont fait un motif pour bloquer la possible nomination de Susan Rice, actuelle ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU et auteur des premières explications sur l'attaque, comme secrétaire d'Etat pour remplacer Mme Clinton.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton témoignera bientôt au sujet de Benghazi devant le Congrès américain, lors d'une audition publique, a annoncé vendredi une élue américaine.

AFP

Première publication : 08/12/2012

  • ETATS-UNIS

    Hillary Clinton bientôt entendue au Congrès sur l'attaque de Benghazi

    En savoir plus

  • LIBYE

    Un Tunisien soupçonné d'avoir participé à l'attentat de Benghazi

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Attaque de Benghazi : les conditions de sécurité diplomatique remises en cause

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)