Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

FRANCE

Législatives partielles : l’UMP remporte le premier tour dans l'Hérault

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/12/2012

Le candidat de l'UMP Elie Aboud s'est largement imposé devant la socialiste Dolorès Roqué au premier tour de l'élection législative partielle dimanche dans la 6e circonscription de l'Hérault. Ils s'affronteront en duel dans une semaine.

Le candidat de l'UMP Elie Aboud est arrivé largement en tête au premier tour de l'élection législative partielle dimanche dans la 6e circonscription de l'Hérault, devant la socialiste Dolorès Roqué qu'il affrontera en duel dans une semaine.

La candidate du Front national France Jamet, arrivée en troisième position, a été éliminée, faute d'avoir obtenu 12,5% des inscrits.

M. Aboud, battu de 10 voix par Mme Roqué au second tour de l'élection de juin invalidée par le conseil constitutionnel, a obtenu 42,61% des suffrages, contre 27,73% à la candidate PS et 23,37% à Mme Jamet.

Le scrutin a été marqué par un taux d'abstention de 58,46%, supérieur de près de 20 points à celui du premier tour en juin.

"42%, c'est inespéré, même si la bataille n'est pas gagnée", a jugé M. Aboud. "Tous les médias nationaux n'avaient qu'une idée: comment enterrer le candidat UMP sur fond de crise du parti (...) France Jamet pensait gagner dès le 1er tour et est finalement éliminée. Il faut rester humble dans la vie."

Mme Roqué, que le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a appelée et qu'il viendra soutenir dès lundi à Béziers, signe d'un enjeu national pour le scrutin héraultais, se donne "une semaine pour gagner sur notre électorat et aller chercher ceux qui se sont abstenus". "Depuis 1988, il n'y a jamais eu un parlementaire dans l'opposition dans cette circonscription et ce n'est pas son intérêt de se couper de la majorité qui lui a accordé des emplois d'avenir, des ZSP et des moyens dans l'éducation", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Député de 2007 à 2012, Elie Aboud s'était posé en "outsider" après l'annulation de l'élection. Mais sur des terres de droite, dans une ville dirigée par le sénateur-maire UMP Raymond Couderc, il compte bien récupérer son siège, dans un contexte national défavorable à la gauche.

Cet ancien de la droite populaire, proche de Jean-François Copé, avait pris soin de maintenir à distance sa hiérarchie parisienne, en proie à une guerre des chefs qui exaspère l'électorat de son parti.

Dolorès Roqué, au contraire, avait reçu le soutien de toute la majorité gouvernementale, le patron de Solférino, Harlem Désir, ayant participé jeudi à un ultime meeting de soutien avant le premier tour.

Celle pour qui la crise interne à l'UMP n'était "pas du pain bénit, mais presque", a travaillé pendant sa campagne à mobiliser son électorat, mais n'y est pas parvenue, perdant près de 5.000 voix par rapport au premier tour de juin, contre moins de 2.000 pour M. Aboud.

La plus grosse déception revient au FN, dans une circonscription où le parti avait réussi en juin, comme en 2002, à se maintenir au second tour avec Guillaume Vouzellaud, qui a récemment pris du recul après une sombre histoire de plainte pour agression qui n'était qu'un accident.

France Jamet, sa compagne, espérait surfer sur les problèmes de la gauche et les dissensions à l'UMP pour rejoindre Marion Maréchal Le Pen et Gilbert Collard à l'Assemblée.

"On n'a pas mobilisé notre électorat autant qu'on l'aurait souhaité", a-t-elle reconnu dimanche, jugeant toutefois son résultat de bon augure pour les municipales de 2014.
 

Première publication : 09/12/2012

  • FRANCE

    Législative à Hénin-Beaumont : le recours de Marine Le Pen rejeté

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    "La crise de l’UMP arrive trop tôt pour le FN"

    En savoir plus

  • L'UMP au bord de la scission ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)