Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

  • Vidéo : Marine Le Pen voit la diplomatie française comme "un canard sans tête"

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • La dette française dépasse pour la première fois les 2 000 milliards d'euros

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

EUROPE

Monti appelle les marchés à "ne pas dramatiser" après l’annonce de sa démission

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/12/2012

Alors que la Bourse de Milan accuse une forte chute, le chef du gouvernement italien appelle les marchés à "ne pas dramatiser" son départ. Il n’envisage pas "à ce stade" de briguer la présidence du Conseil lors des prochaines élections.

Après avoir annoncé sa démission prochaine, le président du Conseil italien, Mario Monti, n’a pas souhaité indiquer s’il sera candidat ou non lors des élections législatives qui se dérouleront début 2013. "Je n'envisage pas cette question à ce stade. Tous mes efforts sont consacrés à l'achèvement du mandat de l'actuel gouvernement", a-t-il déclaré.

Mario Monti devrait se retirer après l'adoption au Parlement du budget 2013, prévue d'ici Noël. Une décision qui intervient après l’annonce du retour de Silvio Berlusconi en politique.

Silvio Berlusconi à propos de son retour en politique

Monti comprend la réaction des marchés

Cette succession d’événements laisse craindre une nouvelle crise politique et financière en Italie que le technocrate Mario Monti, très apprécié des marchés et de ses partenaires européens, avait réussi à apaiser depuis sa nomination en novembre 2011. Lundi 10 décembre, la Bourse de Milan a plongé, ravivant le souvenir des moments noirs de la crise de l'euro et le spectre d'une contagion à l'échelle du continent.

Depuis Oslo, où il a assisté à la remise du prix Nobel de la paix 2012 à l'Union européenne, Mario Monti a jugé compréhensible la réaction négative des marchés tout en estimant qu'il ne fallait pas la "dramatiser". Il s'est dit persuadé que les prochaines élections, dont la date n'a pas été fixée mais qui pourraient avoir lieu dès février, déboucheront sur un gouvernement "hautement responsable".

Mario Monti à Oslo, le 10 décembre 2012

Hollande optimiste

Interrogé sur la situation italienne en marge de la cérémonie d’Oslo, le président français François Hollande a, quant à lui, fait part de son optimisme. "Je suis convaincu que ce qui vient de se passer permettra à l'Italie de trouver un gouvernement stable après les élections du mois de février. Et j'ai senti qu'il y avait chez M. Monti non pas de l'abattement, nullement, mais au contraire de l'envie de s'engager pour son pays", a-t-il souligné.

"La place qu'il voudra occuper, ça je n'en sais rien, ce n'est pas à moi de le dire. Mais je l'ai trouvé plutôt mobilisé que désarmé", a-t-il ajouté à propos du chef de gouvernement italien.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 10/12/2012

  • ITALIE

    Mario Monti exprime son intention de démissionner une fois le budget approuvé

    En savoir plus

  • ITALIE

    Silvio Berlusconi se retire officiellement de la vie politique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)