Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Retour chahuté du général Mokoko, candidat à la présidentielle, à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Le Maroc épargné par les terroristes mais délaissé par les touristes

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

"Brexit" : être ou ne pas être dans l'UE

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Claude Lelouch : "Je travaille avec un grand scénariste qui s’appelle la vie"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Crise des migrants : l'impasse de Calais

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Nikkei chute brutalement, pénalisé par un yen fort

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Syrie: agissons"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Agriculture: l'Europe, bouc émissaire ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cahuzac : le "paria" devant la justice

En savoir plus

Amériques

HSBC paye une amende record pour éviter les poursuites aux États-Unis

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/12/2012

Accusée de complicité de blanchiment d'argent sale appartenant à des cartels de la drogue et au terrorisme, la banque HSBC a dû verser une amende de 1,92 milliards de dollars, dans le cadre d'un accord à l'amiable avec les autorités américaines.

C'est une absolution à 1,9 milliard de dollars. La banque britannique HSBC a annoncé, mardi, qu'elle allait payer une amende de près de deux milliards de dollars dans le cadre d'un accord à l'amiable avec les autorités américaines, qui l'avaient accusée de non respect des règles en matière de blanchiment d'argent.

"Nous assumons la responsabilité de nos erreurs passées. Nous avons déjà dit que nous en sommes profondément désolés et nous le disons une nouvelle fois", a déclaré Stuart Gulliver, directeur général de HSBC, cité dans un communiqué.

Le 5 novembre, le groupe avait annoncé avoir inscrit dans ses comptes une provision de 1,5 milliard de dollars pour couvrir l'amende susceptible de lui être infligée dans ce
dossier, qui porte entre autres sur des soupçons d'infraction à la législation sur le blanchiment au Mexique.

En juillet, une sous-commission du Sénat américain avait publié un rapport accusant HSBC d'avoir aidé certains de ses clients à transférer des fonds d'origine suspecte hors du Mexique, d'Iran, des îles Caïman, d'Arabie saoudite ou de Syrie. La banque avait alors présenté des excuses publiques.

Le soulagement des investisseurs

Suite à cette annonce, l'action HSBC cotée à la Bourse de Hong Kong  a avancé de 0,31%, faisant légèrement mieux que l'indice Hang Seng (+0,15%).

Malgré le montant de l'amende, en grande partie déjà provisionné, les investisseurs sont satisfaits de savoir que l'affaire n'ira pa devant la justice, ce qui aurait été bien plus dommageable pour l'image de l'établissement. La somme de 1,9 milliard de dollars ne représente 'que' 8,5% du bénéfice net de la banque en 2011...

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 11/12/2012

  • BANQUES

    La banque HSBC épinglée pour blanchiment d'argent de la drogue et du terrorisme

    En savoir plus

  • FINANCE

    Blanchiment : la banque HSBC accusée de laxisme aux États-Unis

    En savoir plus

  • FISCALITÉ

    HSBC ne parvient pas à faire annuler le dispositif français contre l'évasion fiscal

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)