Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Qui en voulait au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Amériques

Hillary Clinton annule sa tournée au Maghreb pour des raisons de santé

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/12/2012

Souffrant d'une infection intestinale, Hillary Clinton a été contrainte d'annuler, lundi, son déplacement à Marrakech au cours duquel la secrétaire d'État américaine devait participer à une réunion des Amis de la Syrie.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a annulé, en raison d'un "virus gastrique", son voyage prévu cette semaine au Maroc, où elle devait participer à une réunion sur la Syrie, puis en Tunisie et à Abou Dhabi, a annoncé lundi soir son conseiller au département d'Etat.

La chef de la diplomatie américaine ne se rendra pas comme prévu mercredi à Marrakech pour la réunion internationale des "Amis du peuple syrien", ni à Tunis le lendemain et aux Emirats arabes unis vendredi, a indiqué dans un courrier électronique le principal conseiller et porte-parole de Mme Clinton, Philippe Reines.

"Comme elle se sent toujours souffrante, nous resterons là cette semaine plutôt que d'aller en Afrique du Nord et au Moyen-Orient comme cela était prévu", a écrit M. Reines, sans préciser quand Mme Clinton pourrait reprendre ses activités professionnelles et publiques.

Le conseiller avait annoncé dimanche soir que la secrétaire d'Etat souffrait d'un "virus gastrique", l'obligeant dans un premier temps à simplement repousser de lundi à mardi son départ de Washington vers Marrakech.

En l'absence de Mme Clinton, c'est le secrétaire d'Etat adjoint William Burns qui fera le voyage au Maroc pour la réunion des "Amis du peuple syrien", a précisé M. Reines.

Ce 4e rendez-vous des "Amis du peuple syrien" regroupant une centaine de pays doit décider d'un accroissement de l'aide à la Coalition de l'opposition syrienne au régime de Damas et sa pleine reconnaissance politique, notamment par les Etats-Unis.

Au Maroc, Mme Clinton devait également être reçue par le roi Mohammed VI pour des entretiens sur des dossiers bilatéraux et régionaux.

Elle devait se rendre le 13 décembre dans une Tunisie secouée par des conflits sociaux et des heurts politiques dus aux espoirs déçus de la première révolution du Printemps arabe amorcée en décembre 2010. Un appel à la grève générale en Tunisie a été lancée pour ce 13 décembre.

La chef de la diplomatie américaine devait boucler cette mini-tournée dans des pays arabes par une réunion le 14 décembre à Abou Dhabi du Forum global de la lutte contre le terrorisme (FGLT), un groupe créé en septembre 2011 et animé par le département d'Etat.

Mme Clinton, âgée de 65 ans, revenait tout juste vendredi soir d'une tournée d'une semaine en Europe. Elle était également en Australie et en Asie du sud-est fin novembre et dans les Balkans trois semaines plus tôt.

Elle voyage en moyenne deux fois par mois pour des déplacements de plusieurs jours aux quatre coins de la planète.

Elle détient le record des voyages et des pays visités pour une secrétaire d'Etat et doit quitter son poste en janvier, après quatre années à la tête du premier réseau diplomatique de la planète au service du président Barack Obama.

Compte tenu de sa très grande popularité internationale et aux Etats-Unis, la presse américaine spécule sur sa candidature pour la présidentielle de 2016. Mais l'épouse de l'ancien président Bill Clinton assure qu'elle aspire à "arrêter la politique" et à retrouver une "vie privée".

AFP

Première publication : 11/12/2012

  • ÉTATS-UNIS

    La délicate succession d'Hillary Clinton au secrétariat d'État américain

    En savoir plus

  • IRLANDE DU NORD

    Nouvelle flambée de violence à Belfast après la visite d'Hillary Clinton

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    La tournée d'Hillary Clinton en Afrique, une prime à la démocratie

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)