Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

Afrique

Le principal syndicat tunisien annule son appel à la grève

© AFP | Hussein Abassi, secrétaire général de l'UGTT

Vidéo par Noreddine BEZZIOU

Dernière modification : 13/12/2012

L'Union générale tunisienne du Travail (UGTT) a annulé son appel à une grève générale, prévue jeudi pour dénoncer l’assaut mené contre son siège à Tunis. Le principal syndicat tunisien a trouvé un compromis avec le gouvernement.

Le principal syndicat tunisien a annulé mercredi son appel à une grève générale jeudi lancé pour dénoncer une attaque d'un groupe proche des islamistes au pouvoir, au lendemain de l'annonce d'un projet de compromis avec le gouvernement.

"La commission administrative nationale (de l'Union générale tunisienne du travail) a décidé d'annuler la grève générale", a indiqué l'UGTT en référence à son instance dirigeante, selon la page Facebook officielle de la centrale syndicale.

Le syndicat indique encore qu'il "publiera une motion générale appelant à l'unité, à la vigilance par rapport à tout ce qui se trame publiquement et en secret contre l'UGTT".

Il n'a cependant pas dans l'immédiat révélé le contenu du compromis trouvé avec le gouvernement dirigé par les islamistes du parti Ennahda.

L'UGTT réclamait en premier lieu la dissolution de la Ligue de protection de la révolution, sorte de milice pro-Ennahda aux méthodes brutales et qui est accusée d'avoir attaqué un cortège et le siège du syndicat le 4 décembre à Tunis.

L'appel à la grève générale intervenait dans un climat de tensions en Tunisie, où les manifestations sociales dégénérant en violences et les attaques de groupuscules islamistes se multiplient sur fond d'impasse politique, faute d'un compromis sur la future Constitution.

La Tunisie fêtera le 17 décembre le deuxième anniversaire du début de sa révolution, la première du Printemps arabe.

L'appel au débrayage laissait craindre des heurts, le dernier grand mouvement social en date, dans la région de Siliana fin novembre, ayant dégénéré en cinq jours d'affrontements entre policiers et manifestants qui ont fait 300 blessés.

AFP

 

Première publication : 12/12/2012

  • TUNISIE

    Le parti du président Marzouki menace de se retirer du gouvernement

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Blessé à Siliana, David Thomson témoigne : "la police a tiré aveuglément"

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Violences à Siliana : mise à l’écart du gouverneur contesté

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)