Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour "triomphal" d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa après deux ans de convalescence en Belgique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les blockbusters de l'été : américains et musclés!

En savoir plus

FOCUS

La difficile lutte contre le trafic d’armes en Europe

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : l'Italie se dote de nouveaux "hotspots" pour mieux accueillir les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

Afrique

L'opposition appelle à voter "non" au référendum

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/12/2012

La principale force d'opposition égyptienne, le Front du salut national (FSN), encourage les citoyens à se rendre aux urnes pour se prononcer sur la Constitution. Les responsables incitent les électeurs à voter contre le projet de Loi fondamentale.

Le Front du salut national (FSN), principale coalition de l'opposition égyptienne, a appelé mercredi à participer au référendum sur la Constitution samedi, et à voter contre le projet de Loi fondamentale, a annoncé le porte-parole du FSN, Khaled Daoud.

"Nous appelons les citoyens à voter "non" au référendum sur la Constitution", a déclaré Khaled Daoud lors d'une conférence de presse au Caire.

Le FSN a toutefois conditionné cet appel à se rendre aux urnes à l'application de quatre conditions. L’opposition exige la présence d’un juge devant chaque urne, que la sécurité soit garantie à l’intérieur et à l’extérieur des bureaux de vote, une supervision nationale et internationale du scrutin et surtout que le vote ne se déroule que sur une seule journée.

Si ces conditions ne sont pas remplies, le FSN encouragera les Égyptiens à ne pas voter.

La déclaration de Hamdeen Sabbahi, membre du Front du salut national

Report d'une réunion sous l'égide de l'armée

Le Front du salut national (FSN) a en outre annoncé, ce mercredi, qu'il participerait à une réunion organisée par l'armée pour tenter de sortir le pays de la crise.

Cette réunion a finalement été annulée dans l'après-midi. L'armée a affirmé dans un communiqué que cette initiative, lancée la veille "au nom de l'amour de l'Égypte" par le ministre de la Défense et commandant des forces armées Abdel Fattah al-Sissi, est "reportée à une date ultérieure" car "les réactions n'ont pas rempli les attentes".

Le bras de fer autour de la constitution

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 12/12/2012

  • ÉGYPTE

    L’armée égyptienne se pose en médiateur et préconise le dialogue

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'armée égyptienne joue la "neutralité étudiée"

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Journée de mobilisation pour les pro et anti-Morsi au Caire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)