Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

EUROPE

Le pape twitte pour la première fois

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/12/2012

Lors de son audience générale hebdomadaire, le pape Benoît XVI a publié, ce mercredi, son premier message sur Twitter. Son compte, qui porte le nom de @pontifex, compte déjà plus de 800 000 abonnés à travers le monde.

Benoît XVI a lancé avec son nouveau compte Twitter ses premiers tweets urbi et orbi pour notamment bénir son million de "followers" lors de l'audience générale de mercredi, relevant ainsi le défi des réseaux sociaux où l'Eglise est souvent très critiquée par les jeunes internautes.

"Chers amis, j'ai la joie d'entrer en contact avec vous à travers Twitter. Merci pour votre réponse généreuse. Je vous bénis tous de grand coeur", a écrit le pape dans son tout premier message sur son compte @pontifex, qui a dépassé peu avant son envoi le million de "followers".

En quarante minutes, son tweet a été retweeté dans sa version anglaise 15.600 fois. Le tweet a été diffusé dans sept autres langues: italien, espagnol, portugais, allemand, français, arabe et polonais.

Dans un deuxième tweet, envoyé en réponse à une question sur la meilleure manière de vivre "l'Année de la foi", Benoît XVI donne trois recommandations dans le style télégraphique de Twitter: "Dialogue avec Jésus dans la prière, écoute Jésus qui te parle dans l'Évangile, rencontre Jésus présent en celui qui est dans le besoin".

Le pape devait répondre ce mercredi à deux autres questions parmi les milliers qui lui sont parvenues depuis l'ouverture de son compte il y a une semaine.

Après avoir donné sa bénédiction à 4.500 fidèles du monde entier réunis dans la salle Paul VI pour l'audience générale hebdomadaire, le pape, âgé de 85 ans, a envoyé son premier message à partir d'une tablette électronique qui lui avait été apportée par des responsables du Conseil pontifical des communications sociales, des jeunes et la responsable de Twitter pour l'innovation sociale, Claire Diaz-Ortiz.

La tablette était posée sur une table couverte d'un tissu rouge. Après s'être fait montrer le fonctionnement de la tablette, Benoît XVI, souriant, l'air légèrement amusé mais aussi hésitant face à une technique qu'il ne maîtrise pas, a remis ses lunettes et appuyé son doigt sur la touche qui lui a permis d'envoyer le premier tweet d'un pape dans l'Histoire.

Par principe, le pape ne "suit" personne sur Twitter.

Depuis que le compte pontifical est connu, des milliers de personnes lui ont envoyé des questions.

Des demandes -- sérieuses, mais aussi souvent ironiques, critiques, offensantes -- ont été adressées à un hashtag spécialement dédié à cet effet.

A partir de cet échantillon, quelques unes en rapport avec la foi ont été condensées par la Secrétairerie d'Etat et soumises au pape. Le pape espère que sa présence sur Twitter aidera à "la Nouvelle évangélisation" des pays sécularisés d'Occident.

Dans son éditorial hebdomadaire sur Radio Vatican, le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, a relevé l'importance du défi, en prenant la métaphore de l'Evangile du Semeur: "un tweet peut être accueilli avec enthousiasme ou avec rejet, la semence tomber sur le sol pierreux ou dans les ronces des préjugés et ainsi s'étouffer. Elle peut tomber aussi sur une terre fertile et libre, et ainsi porter du fruit et se multiplier".

"140 caractères, c'est peu" mais "la plupart des versets de l'Evangile sont plus courts. Un peu de concision ne fait pas de mal", a noté le père Lombardi.

Aujourd'hui huit cardinaux, des dizaines d'évêques, des centaines de prêtres et de religieuses sont présents sur Twitter. L'Eglise avait un certain retard par rapport notamment aux groupes évangélistes.

Le père Antonio Spadaro, directeur de la revue jésuite Civilta Cattolica, et un des premiers de l'Eglise à avoir tweeté, a estimé que "l'environnement personnel des gens est un univers fragmenté, et, dans ce contexte, la nécessité s'impose de transmettre des messages de sens, de sagesse, également profonds, mais brefs, acérés".

"Ce qui me frappe, c'est la disponibilité du pape de se mettre en jeu. Clairement, les risques sont nombreux. Je pense que la meilleure façon est d'affronter avec courage les défis", a ajouté le père Spadaro commentant le fait que beaucoup de tweets envoyés au pape, en Italie notamment, assimilent l'Eglise à richesse, scandales financiers et sexuels.

Ces tweets "sont un nouveau service pour l'Evangile", a résumé le père Lombardi. Cette présence sur les réseaux sociaux a toujours été encouragée par Benoît XVI, dans un souci de transparence après l'étouffement par le passé de scandales comme celui des prêtres pédophiles.

AFP

Première publication : 12/12/2012

  • VATICAN

    @pontifex, alias Benoît XVI, fait son entrée sur Twitter

    En savoir plus

  • VATICAN

    L'informaticien du "Vatileaks" condamné à la prison avec sursis

    En savoir plus

  • VATICAN

    Une vidéo sur l'islam embarrasse le Vatican

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)