Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : Qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

MODE

Mode masculine : florilège des collections hiver 2016-2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Au revoir"

En savoir plus

SPORT

Gabart tient la barre, Le Cléac'h dans son sillage

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/12/2012

François Gabart mène tambour battant la course du Vendée Globe suivi de très près par le navigateur Armel Le Cléac'h. Les deux Français ont creusé l'écart avec leurs concurrents alors qu'ils abordent la "porte des glaces" de l'ouest australien.

Le Français François Gabart (Macif) était toujours en tête jeudi matin du Vendée Globe dans le sud de l'océan Indien, mais son compatriote Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) était à moins de 2 milles dans son sillage.

Tous deux se dirigeaient vers l'extrémité occidentale de la "porte des glaces" Australie ouest, distante d'environ 300 milles, dans des vents d'ouest de 25 noeuds.

Les deux skippers sont à la barre de voiliers très similaires: carènes identiques (plans VPLP-Verdier), mêmes gréements "de thoniers" (outriggers), plages avant en aile de mouette, mêmes dérives.

Jour après jour, ils creusent l'écart avec leurs adversaires, se livrant à une lutte au couteau passionnante mais à hauts risques, un peu plus d'un mois après le départ de la course.

Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3), en 3e position, sur un autre plan VPLP-Verdier, approchait jeudi matin (05h00 heure française) les 100 milles de retard, le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss, 4e) et le Suisse Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat, 5e) étant pour leur part relégués à près de 300 milles.

Rien de dramatique encore au vu de la distance qui reste à parcourir (plus de 14.000 milles) mais révélateur du potentiel des deux bateaux de tête... et de l'intensité de leur mano a mano.

Au delà de la 5e place, les autres concurrents accusent des retards de plus de 1.000 milles et ne font déjà plus du tout la même course, dans des systèmes météo différents.

Treize monocoques Imoca de 60 pieds (18,28 m) étaient encore en course - sur les 20 au départ des Sables-d'Olonne (Vendée), le 10 novembre - après les abandons de Marc Guillemot (Safran), Kito de Pavant (Groupe Bel), Louis Burton (Bureau Vallée), Samantha Davies (Savéol), Jérémie Beyou (Maître CoQ), Zbigniew Gutkowski (Energa) et Vincent Riou (PRB).



Classement à 05h00 heure française:

1. François Gabart (FRA/Macif) à 14.326,3 milles de l'arrivée

2. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire) à 1,9 mille du premier

3. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac-Paprec 3) à 99,8

4. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 287,9

5. Bernard Stamm (SUI/Cheminées Poujoulat) à 299,3

6. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel) à 1.054

7. Mike Golding (GBR/Gamesa) à 1.090,1

8. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud) à 1.306,3

9. Javier Sanso (ESP/Acciona) à 1.731,9

10. Arnaud Boissières (FRA/Akena Vérandas) à 2.123,4

AFP

Première publication : 13/12/2012

  • VOILE

    Vendée Globe : Le Cléac’h redevient maître du jeu

    En savoir plus

  • VOILE

    Vendée Globe : la bataille fait rage dans la zone des "portes des glaces"

    En savoir plus

  • VOILE

    Vendée Globe : Gabart bat le record de distance parcourue en 24 heures

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)