Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ébossé : une contre-autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

Economie

Google Maps fait son grand retour sur iPhone

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/12/2012

Deux mois après avoir été évincée de l'iPhone, Google Maps fait un retour triomphal sur le smartphone star d'Apple. Un retour en force qui souligne un peu plus l'échec qu'a été Maps, la solution de cartographie développée par la marque à la pomme.

À peine de retour et déjà numéro un. L'application de cartographie Google Maps s'est hissée, ce jeudi, à la première place des téléchargements sur iTunes à peine 24 heures après avoir signé son grand retour sur l'iPhone, le smartphone star d'Apple.

Un succès qui indique bien à quel point la tentative de la marque à la pomme d'offrir une alternative à la solution de son ennemi juré Google a fait long feu. Lors de la présentation de l'iPhone 5, en septembre dernier, Tim Cook, le PDG d'Apple, avait annoncé le lancement de Maps, son service de cartographie maison. Le groupe qui incarne la révolution des smartphones tactiles avait décidé de se passer, du coup, des services de Google Maps.

Cette offensive contre le géant de l'Internet s'est soldée par l'un des plus retentissants  échecs d'Apple ces dernières années. Son Maps souffrait, en effet, d'imperfections à la pelle qui ont, entre autres, donné lieu à des Tumblr (blogs simplifiés) spécifiquement conçus pour répertorier les erreurs du service de cartographie. La police australienne a même mis en garde, en début de semaine, les automobilistes contre l'utilisation de se service qui pouvait les amener par erreur... en plein milieu du désert.

Preuve de la gravité de la situation au sein de la marque à la pomme : Tim Cook en personne avait présenté des excuses publiques, fin septembre, pour la débâcle que représente Maps. Un mois plus tard, Richard Williamson, le responsable de la division en charge de Maps au sein du groupe, avait été remercié.

Le contexte ne pouvait donc pas être meilleur pour Google et son application de cartographie. Pour Apple ce n'est pas qu'un échec en terme d'image. La guerre des "maps" a également une importance économique : les données de géolocalisation que ces services génèrent sont ensuite particulièrement utiles pour délivrer des publicités ciblées.

Première publication : 13/12/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Quand Apple fait perdre la boule (et beaucoup d'argent) à un trader

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    AC/DC ne résiste plus à iTunes

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Apple s'excuse pour la mauvaise qualité de son application Maps

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)