Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Disparition de Sonia Rykiel, femme libre et "reine du tricot"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping : "Ali Bongo est incapable de diriger le Gabon"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Bongo : "L’opposition ne parle que de mon acte de naissance"

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : la politique migratoire de Merkel pèse dans la campagne pour les régionales

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Destruction des mausolées de Tombouctou : 9 à 11 ans de prison requis contre Ahmad Al Mahdi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : une réunion pour trouver une issue à la crise du lait

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Rio : l'heure du bilan

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis - Turquie : faux ennemis, vrais amis ? (partie 1)

En savoir plus

Amériques

Fusillade dans une école du Connecticut, au moins 27 morts dont 20 enfants

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/12/2012

Au moins 26 personnes, dont 20 enfants, ont été tuées lors d'une fusillade dans une école primaire de Newtown (Connecticut). Le corps du tueur présumé, âgé d'une vingtaine d'années, a été retrouvé dans une salle de classe.

Les principales informations sur la tuerie de Newtown, dans le Connecticut :

  • Au moins 27 personnes, dont 20 enfants, ont été tuées, vendredi 14 décembre, par un homme ayant ouvert le feu dans l'école élémentaire Sandy-Hook de Newtown, une petite ville du Connecticut. La police a par ailleurs évoqué la découverte d'un cadavre sur une scène de crime "secondaire" non loin de l'établissement.
  • Le corps du tireur présumé a été retrouvé dans l'école. Il serait âgé d'une vingtaine d'années. La mère du tueur présumé, qui enseignait à l'école, figure parmi les victimes de la fusillade. Le père a également été retrouvé mort dans un autre endroit. La police a contesté le fait que le corps du frère du suspect ait été découvert dans une maison du New Jersey, comme cela avait été annoncé avant.
  • "Nos cœurs sont brisés", a affirmé, manifestement ému, le président américain, Barack Obama, lors d'une allocution télévisée durant laquelle il était au bord des larmes. "Nous avons subi trop de tragédies" comme la fusillade du Connecticut, a-t-il ajouté, tout en appelant à des "actions significatives" pour éviter de telles fusillades.

Suivez notre liveblogging sur vos mobiles et vos tablettes en cliquant ici.

 

Première publication : 14/12/2012

COMMENTAIRE(S)