Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

Amériques

Fusillade dans une école du Connecticut, au moins 27 morts dont 20 enfants

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/12/2012

Au moins 26 personnes, dont 20 enfants, ont été tuées lors d'une fusillade dans une école primaire de Newtown (Connecticut). Le corps du tueur présumé, âgé d'une vingtaine d'années, a été retrouvé dans une salle de classe.

Les principales informations sur la tuerie de Newtown, dans le Connecticut :

  • Au moins 27 personnes, dont 20 enfants, ont été tuées, vendredi 14 décembre, par un homme ayant ouvert le feu dans l'école élémentaire Sandy-Hook de Newtown, une petite ville du Connecticut. La police a par ailleurs évoqué la découverte d'un cadavre sur une scène de crime "secondaire" non loin de l'établissement.
  • Le corps du tireur présumé a été retrouvé dans l'école. Il serait âgé d'une vingtaine d'années. La mère du tueur présumé, qui enseignait à l'école, figure parmi les victimes de la fusillade. Le père a également été retrouvé mort dans un autre endroit. La police a contesté le fait que le corps du frère du suspect ait été découvert dans une maison du New Jersey, comme cela avait été annoncé avant.
  • "Nos cœurs sont brisés", a affirmé, manifestement ému, le président américain, Barack Obama, lors d'une allocution télévisée durant laquelle il était au bord des larmes. "Nous avons subi trop de tragédies" comme la fusillade du Connecticut, a-t-il ajouté, tout en appelant à des "actions significatives" pour éviter de telles fusillades.

Suivez notre liveblogging sur vos mobiles et vos tablettes en cliquant ici.

 

Première publication : 14/12/2012

COMMENTAIRE(S)