Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : 6ème anniversaire du début de la Révolution

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Impasse politique en RD Congo : Léonard She Okitundu est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Made for sharing" : avis partagés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Corée du Nord : que recherche Kim Jong Un ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Etats-Unis : Trump achève sa 4ème semaine à la Maison Balnche

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Agriculture biologique : le secteur qui monte, qui monte...

En savoir plus

TECH 24

Startups spatiales : la tête dans les étoiles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La "robolution" est-elle une menace ou une opportunité pour l'emploi ?

En savoir plus

REPORTERS

Profession : homme d’État

En savoir plus

Amériques

Fusillade dans une école du Connecticut, au moins 27 morts dont 20 enfants

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/12/2012

Au moins 26 personnes, dont 20 enfants, ont été tuées lors d'une fusillade dans une école primaire de Newtown (Connecticut). Le corps du tueur présumé, âgé d'une vingtaine d'années, a été retrouvé dans une salle de classe.

Les principales informations sur la tuerie de Newtown, dans le Connecticut :

  • Au moins 27 personnes, dont 20 enfants, ont été tuées, vendredi 14 décembre, par un homme ayant ouvert le feu dans l'école élémentaire Sandy-Hook de Newtown, une petite ville du Connecticut. La police a par ailleurs évoqué la découverte d'un cadavre sur une scène de crime "secondaire" non loin de l'établissement.
  • Le corps du tireur présumé a été retrouvé dans l'école. Il serait âgé d'une vingtaine d'années. La mère du tueur présumé, qui enseignait à l'école, figure parmi les victimes de la fusillade. Le père a également été retrouvé mort dans un autre endroit. La police a contesté le fait que le corps du frère du suspect ait été découvert dans une maison du New Jersey, comme cela avait été annoncé avant.
  • "Nos cœurs sont brisés", a affirmé, manifestement ému, le président américain, Barack Obama, lors d'une allocution télévisée durant laquelle il était au bord des larmes. "Nous avons subi trop de tragédies" comme la fusillade du Connecticut, a-t-il ajouté, tout en appelant à des "actions significatives" pour éviter de telles fusillades.

Suivez notre liveblogging sur vos mobiles et vos tablettes en cliquant ici.

 

Première publication : 14/12/2012

COMMENTAIRE(S)