Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

Moyen-orient

À Deir Ezzor, la situation humanitaire inquiète Médecins sans frontières

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/12/2012

À Deir Ezzor, où les combats font rage quotidiennement depuis des mois, la situation humanitaire est catastrophique, selon l'organisation Médecins sans frontières (MSF), qui demande à Damas de faciliter l'évacuation des blessés.

Médecins sans frontières (MSF) a demandé, mercredi 12 décembre, au régime syrien que les "dizaines de milliers de personnes" et les nombreux blessés "pris au piège des combats et des bombardements" quotidiens dans la ville de Deir Ezzor puissent être évacués en lieu sûr. Dans cette grande ville de l'est de la Syrie, à proximité de la frontière avec l'Irak, qui comptait près de 600 000 habitants avant le conflit,  la situation humanitaire est dramatique, selon l’ONG.

Fin novembre, une équipe de MSF s’est rendue clandestinement sur place mais n’est pas parvenue à entrer dans la ville. "Le voyage a été très dangereux et très dur, confie, sur l’antenne de FRANCE 24, Mohamed Ali, médecin chez MSF et membre de l'équipe envoyé dans le gouvernorat. La province de Deir Ezzor est l’une des plus vastes de Syrie et nous avons dû traverser le désert syrien pour nous y rendre."

Seulement quatre médecins mobilisés

Néanmoins, un constat a pu être fait par l’équipe : le manque criant d’hôpitaux et d’accès aux soins pour les blessés. D’après l’ONG, qui a déjà installé trois hôpitaux dans le nord et le nord-ouest du pays, les habitants de Deir Ezzor ne disposent plus que d’un seul hôpital de fortune. Travaillant d’arrache-pied depuis des mois, seulement quatre médecins, épuisés, seraient mobilisés. "Ils seraient quatre docteurs pour au moins 10 000 personnes. On estime le nombre de personnes présentes [à Deir Ezzor] entre 10 000 et 40 000", poursuit le médecin de MSF.

Plus de 90 % de la population a quitté la ville depuis le début du conflit en mars 2011. Selon les témoignages collectés par l’équipe, les habitants restants seraient essentiellement des personnes pauvres ne sachant pas où aller et des personnes âgées qui n’ont pas voulu quitter leur domicile.

La région de Deir Ezzor renferme les plus importantes réserves en hydrocarbures du pays.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 14/12/2012

  • SYRIE

    Moscou dément les propos de son vice-ministre des Affaires étrangères

    En savoir plus

  • ENTRETIEN

    Hubert Védrine : le régime d’Assad "va finir par tomber"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les "Amis de la Syrie" reconnaissent l'opposition comme seule représentante du peuple syrien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)