Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Moyen-orient

À Deir Ezzor, la situation humanitaire inquiète Médecins sans frontières

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/12/2012

À Deir Ezzor, où les combats font rage quotidiennement depuis des mois, la situation humanitaire est catastrophique, selon l'organisation Médecins sans frontières (MSF), qui demande à Damas de faciliter l'évacuation des blessés.

Médecins sans frontières (MSF) a demandé, mercredi 12 décembre, au régime syrien que les "dizaines de milliers de personnes" et les nombreux blessés "pris au piège des combats et des bombardements" quotidiens dans la ville de Deir Ezzor puissent être évacués en lieu sûr. Dans cette grande ville de l'est de la Syrie, à proximité de la frontière avec l'Irak, qui comptait près de 600 000 habitants avant le conflit,  la situation humanitaire est dramatique, selon l’ONG.

Fin novembre, une équipe de MSF s’est rendue clandestinement sur place mais n’est pas parvenue à entrer dans la ville. "Le voyage a été très dangereux et très dur, confie, sur l’antenne de FRANCE 24, Mohamed Ali, médecin chez MSF et membre de l'équipe envoyé dans le gouvernorat. La province de Deir Ezzor est l’une des plus vastes de Syrie et nous avons dû traverser le désert syrien pour nous y rendre."

Seulement quatre médecins mobilisés

Néanmoins, un constat a pu être fait par l’équipe : le manque criant d’hôpitaux et d’accès aux soins pour les blessés. D’après l’ONG, qui a déjà installé trois hôpitaux dans le nord et le nord-ouest du pays, les habitants de Deir Ezzor ne disposent plus que d’un seul hôpital de fortune. Travaillant d’arrache-pied depuis des mois, seulement quatre médecins, épuisés, seraient mobilisés. "Ils seraient quatre docteurs pour au moins 10 000 personnes. On estime le nombre de personnes présentes [à Deir Ezzor] entre 10 000 et 40 000", poursuit le médecin de MSF.

Plus de 90 % de la population a quitté la ville depuis le début du conflit en mars 2011. Selon les témoignages collectés par l’équipe, les habitants restants seraient essentiellement des personnes pauvres ne sachant pas où aller et des personnes âgées qui n’ont pas voulu quitter leur domicile.

La région de Deir Ezzor renferme les plus importantes réserves en hydrocarbures du pays.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 14/12/2012

  • SYRIE

    Moscou dément les propos de son vice-ministre des Affaires étrangères

    En savoir plus

  • ENTRETIEN

    Hubert Védrine : le régime d’Assad "va finir par tomber"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les "Amis de la Syrie" reconnaissent l'opposition comme seule représentante du peuple syrien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)