Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

SPORT

Gabart accélère encore à la tête du Vendée Globe

© F.Gabart/Macif

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/12/2012

Le skipper français François Gabart est toujours le leader du Vendée Globe. Il continue de prendre de l'avance sur ses concurrents Armel Le Cléac'h et Jean-Pierre Dick.

Le Français François Gabart (Macif) continuait samedi matin de creuser l'écart en tête du Vendée Globe dans l'est de l'océan Indien, décrochant peu à peu tous ses poursuivants.

A 04h00 GMT, Gabart devançait d'une quarantaine de milles son compatriote Armel Le Cléac'h (Banque Populaire). Les deux skippers avaient l'un et l'autre passé dans la nuit la longitude du cap Leeuwin, au sud-ouest de l'Australie, deuxième marque de parcours majeure après celui de Bonne Espérance, au sud du continent africain.

Irrésistiblement, Gabart se détache. Samedi matin, il avançait environ un noeud plus vite que Le Cléac'h (18,4 contre 17,4). Les deux skippers frôlaient les 50 degrés de latitude sud et les 50e Hurlants, progressant cap à l'est dans des vents de sud-ouest de 25 noeuds.

Non content de mener la course tambour battant, Gabart a établi un nouveau temps de référence entre Les Sables-d'Olonne (Vendée) et Leeuwin en 34 j 10 h et 23 min, effaçant celui de Vincent Riou en 2004 (36 j 12 h et 48 min). Il a également amélioré le temps de référence entre Bonne Espérance et Leeuwin en 11 j 06 h et 40 min, qui appartenait à Michel Desjoyeaux depuis 2008 (11 j 06 h et 49 min).

Un autre Français, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3), 3e, suivait à peu près la même trajectoire que les deux premiers mais à 424,7 milles derrière, soit l'équivalent d'une grosse journée de navigation.

Treize voiliers -des monocoques de 60 pieds (18,28 m)- étaient encore en course après les abandons de sept concurrents depuis le départ des Sables-d'Olonne le 10 novembre.

Fermant la marche, l'Italien Alessandro di Benedetto (Team Plastique) pointait samedi matin à 3.790,2 milles de Gabart.

AFP

 

Première publication : 15/12/2012

  • VOILE

    Vendée Globe : Alex Thomson heurte un "Ofni"

    En savoir plus

  • VOILE

    Vendée Globe : Le Cléac’h redevient maître du jeu

    En savoir plus

  • VOILE

    Vendée Globe : la bataille fait rage dans la zone des "portes des glaces"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)