Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour "triomphal" d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa après deux ans de convalescence en Belgique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les blockbusters de l'été : américains et musclés!

En savoir plus

FOCUS

La difficile lutte contre le trafic d’armes en Europe

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : l'Italie se dote de nouveaux "hotspots" pour mieux accueillir les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

Amériques

Hillary Clinton victime d'un malaise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/12/2012

Souffrant d'un virus gastrique, la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a eu une commission cérébrale après s'être évanouie. Elle se repose chez elle, selon son porte-parole.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, qui souffre d'un virus gastrique, a été victime d'une commotion cérébrale après s'être évanouie, a annoncé samedi un porte-parole précisant qu'elle récupérait actuellement chez elle.

Mme Clinton "s'est déshydratée et s'est évanouie, subissant une commotion cérébrale", a indiqué Philippe Reines dans un communiqué.

"Elle récupère chez elle et elle sera suivie régulièrement par ses médecins. Suivant leurs recommandations, elle continuera à travailler de chez elle la semaine prochaine en restant en contact régulier avec le département d'Etat et d'autres responsables", ajoute le texte.

"Elle espère être de retour au travail rapidement", précise le porte-parole.

En début de semaine, la chef de la diplomatie américaine avait annulé, en raison d'un "méchant virus gastrique", un voyage prévu au Maroc puis en Tunisie et à Abou Dhabi.

Mme Clinton, âgée de 65 ans, voyage en moyenne deux fois par mois pour des déplacements de plusieurs jours aux quatre coins de la planète. Elle doit quitter son poste en janvier, après quatre années à la tête du premier réseau diplomatique de la planète au service du président Barack Obama.

Compte tenu de sa très grande popularité internationale et aux Etats-Unis, la presse américaine spécule régulièrement sur sa candidature pour la présidentielle de 2016. Mais l'épouse de l'ancien président Bill Clinton assure qu'elle aspire à "arrêter la politique" et à retrouver une "vie privée".

AFP

Première publication : 15/12/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Hillary Clinton annule sa tournée au Maghreb pour des raisons de santé

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La délicate succession d'Hillary Clinton au secrétariat d'État américain

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)