Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : et la Palme d'or est attribuée à...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Merkel-Trump, je t'aime moi non plus"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France - Russie : des relations économiques pas si frileuses

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, président à poigne"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lutte contre le terrorisme en Europe : et maintenant ?...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des coptes en Égypte

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à Jean-Karim Fall : la rédaction de France 24 en deuil

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump : des débuts réussis ? (partie 2)

En savoir plus

Sports

Nouveau record du monde pour Ryan Lochte

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/12/2012

L'américain Ryan Lochte a de nouveau pulvérisé un record du monde, celui du 100 mètres quatre nages lors des demi-finales des Mondiaux-2012, samedi à Istanbul. Vendredi il avait déjà battu le record du monde du 200m 4 nages en petit bassin.

L'Américain Ryan Lochte a battu le record du monde du 100 m 4 nages en demi-finale des Mondiaux-2012 en petit bassin en réussissant un chrono de 50 sec 71/100, samedi à Istanbul.

Le quintuple champion olympique a amélioré de 5/100 le temps du Slovène Peter Mankoc (50 sec 76), établi en décembre 2009 également à Istanbul.

Lochte avait déjà battu le record du monde du 200 m 4 nages en petit bassin vendredi, en 1 min 49 sec 63/100.

Considéré comme le successeur de Michael Phelps, qui a quitté les bassins après les JO de Londres l'été dernier, Lochte a déjà empoché quatre titres mondiaux à Istanbul depuis mercredi (200 m libre, relais 4x100 m libre, relais 4x200 m libre et 200 m 4 nages).

AFP

Première publication : 15/12/2012

  • JO - NATATION

    Lochte remporte l'or au 400 mètres quatre nages, Phelps au pied du podium

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)