Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 1)

En savoir plus

Sports

Nouveau record du monde pour Ryan Lochte

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/12/2012

L'américain Ryan Lochte a de nouveau pulvérisé un record du monde, celui du 100 mètres quatre nages lors des demi-finales des Mondiaux-2012, samedi à Istanbul. Vendredi il avait déjà battu le record du monde du 200m 4 nages en petit bassin.

L'Américain Ryan Lochte a battu le record du monde du 100 m 4 nages en demi-finale des Mondiaux-2012 en petit bassin en réussissant un chrono de 50 sec 71/100, samedi à Istanbul.

Le quintuple champion olympique a amélioré de 5/100 le temps du Slovène Peter Mankoc (50 sec 76), établi en décembre 2009 également à Istanbul.

Lochte avait déjà battu le record du monde du 200 m 4 nages en petit bassin vendredi, en 1 min 49 sec 63/100.

Considéré comme le successeur de Michael Phelps, qui a quitté les bassins après les JO de Londres l'été dernier, Lochte a déjà empoché quatre titres mondiaux à Istanbul depuis mercredi (200 m libre, relais 4x100 m libre, relais 4x200 m libre et 200 m 4 nages).

AFP

Première publication : 15/12/2012

  • JO - NATATION

    Lochte remporte l'or au 400 mètres quatre nages, Phelps au pied du podium

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)