Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE CAMPAGNE

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne présidentielle

En savoir plus

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

TECH 24

Les "makers" ont du cœur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

#ActuElles

Le Pen - Macron : leurs priorités sur les droits des femmes

En savoir plus

Moyen-orient

Les djihadistes d'al-Nosra tentent de mobiliser la population d'Alep

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/12/2012

Placé par les États-Unis sur la liste des organisations terroristes étrangères, le Front al-Nosra compte de nombreux partisans à Alep. Une partie de la ville soutient cette organisation dans sa lutte contre le régime de Bachar al-Assad.

Le 11 décembre, les États-Unis ont décidé d'inscrire le Front al-Nosra sur la liste des organisations terroristes étrangères. Ce groupe de djihadistes, qui combat en Syrie pour renverser le régime de Bachar al-Assad, est accusé d'être affilié à Al-Qaïda.

Mais à Alep, cette décision américaine est contestée. Les membres du Front al-Nosra sont en effet respectés par une partie de la population qui apprécie leur abnégation au combat et leur aide aux civils. Nos envoyés spéciaux ont rencontré des partisans de ces djihadistes. 

Première publication : 16/12/2012

  • SYRIE

    Selon l'Otan, des Scud syriens sont tombés près de la frontière turque

    En savoir plus

  • SYRIE

    Pour Moscou, Assad perd "de plus en plus" le contrôle du pays

    En savoir plus

  • ENTRETIEN

    Hubert Védrine : le régime d’Assad "va finir par tomber"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)