Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

Moyen-orient

Les djihadistes d'al-Nosra tentent de mobiliser la population d'Alep

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/12/2012

Placé par les États-Unis sur la liste des organisations terroristes étrangères, le Front al-Nosra compte de nombreux partisans à Alep. Une partie de la ville soutient cette organisation dans sa lutte contre le régime de Bachar al-Assad.

Le 11 décembre, les États-Unis ont décidé d'inscrire le Front al-Nosra sur la liste des organisations terroristes étrangères. Ce groupe de djihadistes, qui combat en Syrie pour renverser le régime de Bachar al-Assad, est accusé d'être affilié à Al-Qaïda.

Mais à Alep, cette décision américaine est contestée. Les membres du Front al-Nosra sont en effet respectés par une partie de la population qui apprécie leur abnégation au combat et leur aide aux civils. Nos envoyés spéciaux ont rencontré des partisans de ces djihadistes. 

Première publication : 16/12/2012

  • SYRIE

    Selon l'Otan, des Scud syriens sont tombés près de la frontière turque

    En savoir plus

  • SYRIE

    Pour Moscou, Assad perd "de plus en plus" le contrôle du pays

    En savoir plus

  • ENTRETIEN

    Hubert Védrine : le régime d’Assad "va finir par tomber"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)