Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef

En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour le tournage de "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • En direct : Laurent Fabius à la conférence des ambassadeurs

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

Amériques

John Kerry devrait prendre la succession d'Hillary Clinton

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/12/2012

Le président Barack Obama aurait choisi le sénateur John Kerry pour remplacer Hillary Clinton comme secrétaire d'Etat. Candidat malheureux à la présidence en 2004, il est actuellement chef de la commission des Affaires étrangères du Sénat.

Barack Obama devrait désigner John Kerry pour succéder à Hillary Clinton au poste de secrétaire d'Etat, a-t-on appris samedi de sources proches du processus de décision.

Candidat démocrate à l'élection présidentielle de 2004 et soutien de longue date du président américain, le sénateur du Massachusetts, président de la commission sénatoriale des Affaires étrangères, est le grand favori pour prendre la tête de la diplomatie américaine depuis le retrait de Susan Rice.

L'annonce de sa nomination pourrait intervenir dès le milieu de semaine, selon une source, même si elle pourrait être reportée en raison de l'émotion suscitée aux Etats-Unis par la tuerie dans une école de Newtown, au Connecticut, où 20 enfants de six et sept ans ont été abattus.

Barack Obama pourrait annoncer dans la foulée le nom de son prochain secrétaire à la Défense, a dit une source.

Il devrait s'agir de l'ancien sénateur républicain Chuck Hagel, la Maison blanche ayant quasiment achevé l'examen de sa candidature, selon cette même source.

Représentante des Etats-Unis aux Nations unies et proche de Barack Obama, Susan Rice est vivement critiquée par les républicains, qui lui reprochent des déclarations trop hâtives et erronées après l'attaque du consulat américain le 11 septembre à Benghazi. Cette attaque a notamment coûté la vie à l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye.

Susan Rice a expliqué jeudi qu'elle renonçait à briguer le poste de secrétaire d'Etat pour éviter une procédure de ratification longue et à l'issue incertaine au Sénat en raison de cette hostilité des républicains.

John Kerry ne devrait pas rencontrer le même genre de difficultés.

Après son court échec face à George W. Bush en 2004, il s'est investi dans les travaux du Congrès où il s'est forgé une réputation de spécialiste des questions internationales. Il a aussi souvent servi d'intermédiaire discret de la Maison blanche
auprès de ses collègues sénateurs.

Depuis l'arrivée de Barack Obama à la Maison blanche en 2009, il a apporté un soutien actif à la politique du président, notamment par le biais de la présidence de la commission sénatoriale des Affaires étrangères.

Même ses adversaires républicains s'attendent à le voir passer sans encombres l'étape de la confirmation par le Sénat.

"Je pense que John Kerry serait un excellent choix et qu'il serait facilement confirmé par ses collègues", a déclaré récemment Susan Collins, républicaine du Maine.

Considérée comme la personnalité la plus populaire de la première administration Obama, Hillary Clinton devrait démissionner de son poste de secrétaire d'Etat à la fin du mois de janvier au moment de l'investiture de Barack Obama, réélu en novembre pour un second mandat.

Les observateurs s'attendent à la voir solliciter l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de 2016.

REUTERS

Première publication : 16/12/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Hillary Clinton victime d'un malaise

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Hillary Clinton annule sa tournée au Maghreb pour des raisons de santé

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La délicate succession d'Hillary Clinton au secrétariat d'État américain

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)