Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Ajax Amsterdam - PSG en direct

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un sabotage à l'origine de l'incendie d'une usine textile de Dacca

© AFP | AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/12/2012

L'incendie qui a ravagé une usine textile non loin de Dacca, le 24 novembre, dans lequel 111 ouvriers sont décédés, serait dû à un acte de sabotage. L'équipe en charge de l'enquête exclut l'hypothèse de l'accident.

L'incendie dans une usine textile au Bangladesh qui a coûté la vie à 111 ouvriers le 24 novembre dernier près de la capitale Dacca a été provoqué par un acte de sabotage, a affirmé lundi un membre de l'équipe en charge de l'enquête.

"Nous avons découvert que le feu qui a ravagé l'usine Tazreen Fashion à Ashulia était un acte de sabotage", a déclaré à l'AFP Main Uddin Khandaker après avoir remis un rapport d'enquête au gouvernement.

"Les témoignages de victimes ont révélé que c'était un acte de sabotage. Il n'y avait aucune possibilité pour que le feu soit dû à un court-circuit électrique ou à autre chose", a-t-il ajouté, sans toutefois préciser davantage les motifs ou les personnes à l'origine du sabotage.

Selon M. Khandaker, l'équipe en charge de l'enquête va par ailleurs recommander de poursuivre pour homicide involontaire le propriétaire de l'usine, située dans la zone industrielle d'Ashulia, à la périphérie de Dacca.

"Il y a aussi eu une négligence flagrante de la part du propriétaire. Nous avons suggéré une action en justice contre lui et neuf de ses cadres intermédiaires qui ont empêché les ouvriers de quitter l'usine en feu", a-t-il ajouté.

Des ouvriers rescapés avaient raconté après le drame comment des responsables leur avaient interdit de quitter leur poste de travail au motif qu'il s'agissait d'un simple exercice d'incendie.

Le propriétaire de l'usine, Delwar Hossain, avait indiqué à des journalistes après le sinistre qu'il pensait que l'incendie était intentionnel, sans donner plus de détails.

Selon des enquêteurs, l'usine de neuf étages, qui fabriquait des vêtements pour des marques occidentales telles que Walmart et C&A, n'aurait jamais dû dépasser trois étages.

AFP

Première publication : 17/12/2012

  • BANGLADESH

    Incendie meurtrier de Dacca : ces grandes marques qui "ne savaient pas"

    En savoir plus

  • BANGLADESH

    Un incendie dans une usine de textile fait une centaine de morts à Dacca

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)