Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les Nord-Coréens rendent hommage à Kim Jong-il, un an après sa mort

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 17/12/2012

Un an après la mort de l'ex-dirigeant, qui régnait sur la Corée du Nord depuis 1994, des centaines de milliers de Nord-Coréens ont observé une minute de silence devant le mausolée de Pyongyang. La cérémonie était présidée par son fils Kim Jong-un.

Un an après la mort de Kim Jong-Il, le 17 décembre 2011, la Corée du Nord a rendu lundi un hommage national à son ancien dirigeant au cours de l’une de ces cérémonies grandioses dont la Corée du Nord a le secret.

En rangs serrés devant le mausolée Kumsusan de la capitale où reposent les corps embaumés de Kim Jong-Il et de son père Kim Il-Sung, fondateur en 1948 de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), des centaines de milliers de personnes ont observé une minute de silence.

Par un froid cinglant, civils et militaires ont religieusement écouté un discours exaltant la figure héroïque de Kim Jong-Il sous le regard de son fils cadet Kim Jong-Un, leur nouveau dirigeant, grave et raide dans un épais manteau noir. Ce dernier est apparu aux côtés de sa femme, visiblement enceinte. Il s’est incliné aux pieds des deux statues hautes de cinq mètres représentant ses aïeux.

"Nous te pleurons"


"Notre peuple et l'armée pleurent en ce mois le sourire radieux de notre cher père", a commenté une présentatrice de la télévision d'État qui retransmettait la cérémonie en direct. "Nous te pleurons et nous pleurons avec douleur les jours passés en ta présence".

Kim Jong-Il était aux commandes de la Corée du Nord depuis 1994 lorsqu'il a succombé à une crise cardiaque à l'âge de 69 ans. Sa mort avait été gardée secrète pendant deux jours.

Cet homme terne au cheveu rare portant lunettes a régné d'une main de fer sur le pays comme l'avait fait avant lui son père Kim Il-Sung.

Battant inlassablement campagne, usines et casernes aux fins de "dispenser ses conseils", selon la terminologie employée par la propagande, Jong-Il était peu bavard et on ne lui prête qu'une seule allocution publique au cours d'un événement de masse.

Il est mort avant d'avoir pu assister au premier tir réussi d'un lanceur, mercredi 12 décembre, une fusée Unha-3, programme qu’il avait lancé en 2006, qui a mis en orbite un satellite météo: ce tir condamné par le Conseil de sécurité des Nations unies avait été programmé pour coïncider avec le premier anniversaire de sa disparition.

FRANCE 24 avec dépêches



 

Première publication : 17/12/2012

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang réussit un tir de missile longue portée

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un s'est marié

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Le jeune dirigeant Kim Jong-un reçoit le titre de "maréchal"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)