Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La France mise à l'index pour sa législation sur la fessée

En savoir plus

DÉBAT

Boris Nemtsov assassiné : L'opposition russe punie?

En savoir plus

DÉBAT

Netanyahou aux Etats-Unis : Le coup de froid entre Israël et la maison blanche

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Grèce, Allemagne, Espagne… L'Agriculture européenne réformée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

La France, principale bénéficiaire de la PAC

En savoir plus

FOCUS

Chine : vers de meilleures conditions pour les travailleurs migrants de Pékin

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vieux Farka Touré, le blues du désert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Islamisme radical, comment prévenir et guérir ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Michel Barnier : "Le grignotage de l’Ukraine n’est pas acceptable"

En savoir plus

SPORT

Ligue 1 : selon Thiago Silva, la mentalité "a beaucoup changé"

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 17/12/2012

Le PSG a récupéré les rênes du championnat de France de Ligue 1 en battant Lyon dimanche (1-0), un but de Blaise Matuidi. Le milieu de terrain parisien et le capitaine du PSG Thiago Silva se sont confiés à l'issue de la rencontre. Réactions.

Au terme d'un match très moyen avec des approximations techniques très (trop) nombreuses entre les deux premiers de la Ligue 1 avant cette journée, le PSG a retrouvé son trône, une position de leader qu'il avait déjà occupé à l'issue des 9e et 10e journées.

But de Blaise Matuidi (PSG-Lyon 1-0)

Le club de la capitale doit cette place à son succès acquis dimanche soir face à Lyon (1-0). L'unique buteur de la soirée se nomme Blaise Matuidi. L'international français a placé une tête victorieuse à la fin de la première période suite à un centre parfait de Zlatan Ibrahimovic. "J'ai de la réussite en ce moment, j'en profite. Je travaille au quotidien et j'ai de grands joueurs autour de moi", a ainsi confié Matuidi à l'issue de la rencontre. "On retrouve la tête, j'espère qu'on va y rester. L'objectif c'est de l'être en mai."

Grâce à cette victoire, le PSG a pris une sérieuse option sur le titre honorifique de champion d'automne. Un titre qu'il serait assuré d’empocher en cas de victoire vendredi à Brest. "Champion d'automne, on l'a été l'an dernier et on n'a pas gagné à la fin. Ça fait plaisir sur le moment, mais ça n'a pas d'importance", a toutefois souligné le gardien parisien Salvatore Sirigu. Des propos qui reprennent ceux de son entraîneur Carlo Ancelotti : "Champion d'automne ? Il est important d'être en tête du championnat, mais le plus important est de finir en tête."


Le PSG reste sur trois victoires consécutives en championnat et semble avoir trouvé son rythme de croisière. "Nous avons perdu à Nice, et depuis beaucoup de choses ont changé. On a trouvé une équipe solide qui peut faire quelque chose dans la saison. Le foot a montré qu'il est bizarre : personne ne pensait qu'en quinze jours le PSG pourrait changer d'attitude. Les joueurs ont fait du très bon travail et méritent d'être en tête du championnat", a ainsi déclaré devant la presse le technicien italien.

Un peu plus tard, c'est le capitaine parisien Thiago Silva qui soulignait, lui aussi, les progrès affichés depuis quelques matches par ses coéquipiers. "C'est la volonté qui nous porte depuis trois ou quatre matches. Après le match contre Porto, on a beaucoup changé, dans la mentalité." Le défenseur brésilien a tout de même prévenu que la suite de la saison risquait d'être compliqué. "On espère continuer comme ça, mais c'est difficile de maintenir ce rythme, d'autant qu'on aura la Ligue des champions."

Mais pour Ancelotti, l'essentiel est ailleurs. Selon lui, Paris commence à avoir un vrai collectif. "Pour construire une maison solide, on a besoin de temps. Peut-être qu'on a pris beaucoup de temps, mais à la fin, la maison est bien faite !"

Première publication : 17/12/2012

  • FOOTBALL

    Ligue des Champions : un PSG à motivation variable

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Vahid Halilhodzic plus fort que Zlatan Ibrahimovic !

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)