Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Nous continuerons les négociations avec la Grèce"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Pour résister" : un plaidoyer contre toutes les formes d'extrémisme

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Migrants climatiques : les réfugiés du siècle

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Venise au Moyen-Âge : un redoutable guerrier économique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Love and Loss" : le beau retour de Tina Arena

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Crise grecque : un référendum sous haute tension

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Maroc : la robe de la discorde

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"L’Europe doit effacer cette dette que les Grecs sont dans l’incapacité de rembourser"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme : que peut faire l’Union européenne pour traiter les racines du mal ?

En savoir plus

Afrique

L'implantation d’une usine Renault en Algérie actée en marge de la visite d'Hollande

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/12/2012

Après trois ans de négociations, Renault va signer, mercredi, à l’occasion de la visite de François Hollande en Algérie, un accord sur la création d’une usine près de la ville d’Oran. Selon "Le Figaro", elle sera détenue à 51 % par l’État algérien.

"Renault signera demain (mercredi) l'accord pour l'implantation en Algérie d'une usine de construction automobile", a déclaré une porte-parole du groupe, confirmant une information du "Figaro".

Une usine au Maroc

Début 2012, une usine Renault a été inaugurée à Tanger au Maroc. Elle peut produire jusqu’à 400 000 véhicules essentiellement destinés au marché européen.

L'accord sera signé par le ministre algérien de l'Industrie et Jean-Christophe Kugler, directeur régional de Renault, en marge de la visite du président François Hollande en Algérie.

Après trois ans de négociations, l’usine, qui devrait s’établir dans une zone industrielle près de la ville d’Oran, sera détenue à 51 % par l’État algérien et à 49 % par Renault. Opérationnel en 2014, le site devrait produire 25 000 véhicules par an, une capacité qui pourrait s’étendre par la suite à 75 000 exemplaires.

L'"objectif pour le constructeur français, numéro un en Algérie avec un quart des ventes, est de fournir le marché local et éventuellement des marchés situés hors d’Europe (…) En pleine croissance, le marché algérien devrait atteindre environ 450 000 voitures en 2012 contre 300 000 l’an dernier", explique "Le Figaro". Le modèle construit sera la Renault Symbol, un dérivé de la Logan.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 18/12/2012

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Renault reste dans le vert malgré la faiblesse du marché européen

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Renault inaugure une usine à Tanger, les critiques fusent en France

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Renault inaugure une usine "low cost" au Maroc

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)